Une éclosion

Laissez moi vous parler de l’éclosion de Mr N (cm1) . Il a été le premier à être déscolarisé et à commencer l’aventure IEF.  Je ne reviendrai pas sur les raisons, car ce n’est pas le but de cet article, je vais juste un peu parler des conséquences de ses derniers mois de scolarité.

Afficher l'image d'origine

N, a toujours été un enfant voulant découvrir,apprendre, curieux . Lors d’une de mes grossesses, il était âgé de 5 ans environ, et le terme était prévu pour le 22/12 . Autant vous dire que les dernières semaines je n’étais pas super présente pour lui ,lol ! Je lui avais offert un livre-ardoise, afin qu’il puisse écrire ses premières lettres. Il avait passé ses vacances à écrire et avait même usé la page de la lettre « E » happy

Quand il est sorti de l’école donc, en cours de ce1, voici ce que j’ai constaté :

  • il écrivait mal
  • formait les lettres dans le mauvais sens
  • n’aimait pas écrire
  • n’aimait pas beaucoup lire
  • ne voulait plus faire grand chose

Avec du recul, on s’aperçoit qu’il y avait un sacré fossé entre la maternelle et le primaire donc . Un enfant curieux et désireux d’apprendre était devenu en 2 ans à peine,tout le contraire …..

 

Après 2 ans et demi d’ief, où il m’aura fallu batailler, m’adapter, cogiter, souvent tester, proposer etc…  Voici depuis plusieurs semaines , que tous mes efforts, toutes les petites graines que j’ai planté, commencent à pointer le bout de leurs nez. C’est pour cela que je parle d’éclosion, car pour moi le spectacle est aussi beau . De ma chaise ,je vois des choses que je n’osais espérer.

Afficher l'image d'origine

  • Il dessine, aime beaucoup reproduire des schémas de science, des plans etc…
  • Pour cette année, il m’a demandé un cahier d’écriture ,pour se perfectionner avec les Majuscules
  • Les dictées (un drame la première fois), sont faites ,à raison d’une phrase, quotidiennement, et sans râler
  • Petit progrès en grammaire, grâce au symbole Montessori, il prend plaisir à dessiner les formes sous chaque mot, et bien entendu intègre les notions de « natures de mots »
  • Aujourd’hui, il m’a demandé une poésie à copier . Lui qui ne voulait pas écrire, dessiner et encore moins apprendre une poésie, c’est un sacré changement . Je me suis donc empressée de lui donner des poésies, il en a choisi une, copié,dessiné et il l’apprend, sans aucune intervention de ma part.
  • Il a découvert,internet et google aussi, et fait des recherches (outre les pokémons), sur les tsunamis, les cyclones …
  • Fait des reportages photos, il va se passionner pour les oiseaux et durant un week-end va se poster derrière la porte fenêtre. Avec une couverture sur la tête, pour le camouflage, des graines misent comme appât, il va photographie les petits oiseaux …

Afficher l'image d'origine

Voilà, je voulais vous faire partager, ma joie, c’est aussi un message d’espoir pour les autres parents et aussi vous dire, que parfois il faut du temps. Pour nous,comme pour nos enfants, mais que nous avons fait le bon choix concernant l’ief . Le chemin, n’est pas  tout rose, ni tout droit, je me suis fâchée et je me fâcherai encore après lui, mais ça fait partie du jeu . Je lui apprends qu’il y a des règles, un cadre, que l’on ne peut jamais faire tout ce qu’on veut . Mais jamais, je ne le dégoûte, peut-être parce que je suis sa mère, il me pardonne facilement , tout comme moi je m’efforce de ne voir que le bon en lui.

J’aime l’idée du unschooling, mais y arriverai-je un jour ? Pas tout à fait, pas complètement, je pense. J’imposerai toujours des leçons de grammaire,conjugaison etc….Car je sais que même fait sans grand entrain, elles portent leurs fruits aujourd’hui. J’essaierai de rendre ça aussi attrayant que possible, mais je ne lâcherai pas l’affaire. J’ai fait le constat avec Miss C , qui n’aimait pas les maths et qui , sans les adorer, réclame de la géométrie en plus . Si j’avais pratiqué le unschooling, j’aurai surement laissé couler et elle ni serait peut-être jamais revenue, cela aurait été dommage. C’est peut être parce qu’encore à ce jour, je ne maîtrise pas le sujet complètement , je le conçois .

Mais un enfant qui apprend le vélo, s’il tombe, demandons lui de ne pas remonter, non nous l’encourageons au contraire, nous lui enseignons la persévérance . Je fais pareil avec ma grammaire, et quand mon fils fait un effort en dictée, pour accorder un adjectif ou conjuguer un verbe, je lui fais remarquer. Je salue l’effort, car qu’est ce que la persévérance si personne ne voit les résultats.

Afficher l'image d'origine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s