Vers l’ouverture et l’enrichissement

Quand j’ai commencé l’ief, j’avais une vision assez claire de ce que je voulais faire, mais aussi restreinte, car je ne connaissais que l’instruction formelle, de part mon parcours scolaire . J’ai donc commencé avec cahiers et manuels, et avec le programme de l’EN comme trame de fond.

Puis j’ai découvert l’informel (unschooling), après avoir lu tout et n’importe quoi, je m’étais faite une idée totalement fausse sur les apprentissages autonomes. Comme je n’avais pas lu les bonnes choses, j’étais persuadée que les enfants ne faisaient rien et regardaient la tv tout le temps…. Je ne comprenais pas comment les enfants tout à coup demandaient à apprendre une notion… Donc si vous avez les préjugés comme moi, c’est que vous n’avez pas les bonnes cartes en mains …

 

Puis au fil de notre avancement, j’ai appris à mieux connaître mes enfants. Même si je savais leurs points faibles et leurs points forts, j’ai aussi vu que c’était l’école qui avait établi « ces cases ». Un exemple, Miss C (6ème) n’a jamais accroché avec les maths, mais étrangement depuis l’ief, elle comprend et arrive bien , mieux, je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle aime ça, mais ce dégoût viens aussi de l’école.

J’ai aussi mieux assimilé les programmes EN, et leurs aberrations, les sciences si peu exploitées, l’histoire dépourvus de chronologie etc….. Et grâce à l’ief, n’ayant aucune contrainte de programme, si ce n’est le socle commun à 16 ans, j’ai pu modifier tout ça . Le socle commun ,donc, ne m’inquiète pas outre mesure, car tous les enseignements de bases sont présents. J’ai tout loisirs de pouvoir enrichir l’univers de mes enfants .

Et c’est là qu’entre en jeu « l’ouverture« , je ne suis pas encore au stade de l’informel, si ce n’est avec Miss K (4ans), car je constate chaque jour, les progrès qu’elle fait sans que je n’intervienne beaucoup. Si ce n’est en proposant et mettant à disposition des ateliers,activités, qu’elle choisira de faire ou non .  C’est peu être ça la clé, commencer tout petit !!!!

Avec les grands, je n’ai pas ce lâché prise, peut-être à cause des objectifs de socles et les contrôles, mais aussi de part les lacunes de leur scolarisation passée. Je ne me sens pas aussi libre de mes mouvements qu’avec la petite. Néanmoins, nous enrichissons les programmes, et ses enrichissements ne sont soumis à rien de plus que la culture générale. Quand en histoire de l’art ,je demande de lire le chapitre sur un peintre, ma seule attente est qu’il fasse leur lecture, ils retiendront ce qu’ils en voudront ,cela va de même avec la musique, j’utilise le livre des grands compositeurs de La librairie des écoles, Miss C, n’a qu’un chapitre à lire et on écoute le morceau proposé , simplement et seulement . Peut être qu’elle aura envie d’en savoir plus, d’en écouter plus etc….

Notre enrichissement, nous même vers l’informel, sans que je n’en aperçoive vraiment. Le chemin est doux, et agréable , encore long mais peu importe ,nous sommes riches de temps . Cette semaine, Mr N (cm1) m’a demandé des exercices/jeux en plus sur la table de 8, car il ne l’a connaît pas assez à son goût , Miss C, elle m’a demandé de la géométrie plaisir (voir article hier), elle fait régulièrement des recherches sur internet pour trouver des recettes de cuisine , apprend le japonnais quand elle en a envie, seule et dans son coin…..

Et quand je fais le point, effectivement, l’informel s’invite dans notre salle , et peut être qu’un jour, il ne sera plus un simple invité mais un membre permanent de notre ief…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s