Être et devenir

L’autre jour sur facebook, Lætitia, demandait ce que ce film avait provoqué chez nous . Hors je ne l’ai vu que ce week-end, et j’aimerai vous parlez de ce que j’ai ressenti suite à son visionnage . Tout d’abord, je n’ai pas couru après ce film, l’occasion de le voir c’est juste présenté à moi, mais je vivais très bien le fait de ne pas l’avoir vu , jusqu’à aujourd’hui ….

Afficher l'image d'origine

 

Tout d’abord , je n’ai rien appris de plus , que je ne savais déjà . Ce film m’a apporté un point de vu sur la mise en pratique du unschooling surtout . On peut voir les applications réelles de cette non-pédagogie , et ce à travers de nombreuses familles de par le monde .

Et moi ,alors suis-je faite pour ça ?

En théorie oui, en pratique je ne crois pas … Une des choses que je retiens du film c’est les rencontres,sorties etc…. J’ai l’impression que ces familles passent leurs temps à sortir que ça soit à des expos, des ateliers ,dans des musées, des rencontres non-sco, cours de musique,de peinture …etc…

C’est là que dans notre situation que ça coince . Financièrement ,déjà en famille nombreuse ça coince , je n’ai pas le budget pour tout ça . Alors ,certains me diront qu’il y a plein d’activités gratuites, oui mais en campagne ,bien moins qu’en ville d’une part. D’autre part , je ne peux pas m’extasier d’un atelier où il y a 3 bouts de papier unis, des ciseaux et de la colle afin de faire une carte pop-up par exemple. Je trouve difficilement des  ateliers vraiment enrichissants …. J’assume , je suis chiante, il faut que ça soit gratuit et bien ^^

Un autre problème se pose aussi, celui des multiples rencontres . Ne me prenez pas pour un ermite , j’adore les gens, les rencontres mais pas tout le temps . Je n’accroche pas avec tous, sous prétexte que nous pratiquons l’ief , j’aime ma tranquillité.

J’ai vu beaucoup de familles qui voyageaient . Et oui moi aussi j’aimerai me dire allez on part 3 mois au USA pour apprendre la langue, la géographie etc… Le simple fait d’aller à Paris pour aller visiter le Louvre va nous coûter pas loin de 500 € (entre le gasoil,le péage aller/retour et l’hébergement) et ça je dois attendre encore un peu car nous ne le ferons qu’une fois donc il faut que miss K puisse s’en souvenir quand même ….  André Stern,nous raconte comment il a été dans plein de pays , hors moi 15 jours en Vendée c’est tout ce qu’on se permettre. Il dit aussi à un moment : je n’étais presque jamais chez moi …A l’inverse , nous , nous y sommes très souvent .

Au final, je suis sortie un peu frustrée de ce visionnage . Je me dis que pour vraiment faire du unschooling il faut une source énorme de nourriture spirituelle et culturelle . Que tout cela à un prix, un budget que je n’ai pas .Bon je suis sûre que toutes les familles n’ont pas autant de moyens financiers et qu’elles pratiquent le unschooling quand même , mais moi c’est vraiment mon ressenti après visionnage .

Afficher l'image d'origine

Je vais quand même ,réfléchir à quelques aménagements pour notre future année, plus de souplesse peut-être, une autre approche … Je ne sais pas !!! Je me dis que le unschooling moi je le pratique aujourd’hui à 35 ans, j’ai toujours été autodidacte , et aujourd’hui c’est vrai je ne me demande pas si je peux changer une prise électrique, grâce à internet je vais faire des recherches ,regarder des vidéos et au final quand je serais prête , je changerai ma prise .

En dernier lieu n’est-ce pas ça que je veux transmettre à mes enfants , que l’on peut apprendre tout et tout le temps ? Est-ce incompatible de rester assis devant un manuel et d’apprendre à apprendre ? Quand je vois les résultats de Mr N, qui ne voulait /n’aimait pas le français ou la lecture et qui aujourd’hui pour finir son programme de la semaine va faire plusieurs pages à suivre , de lui même . Il commence à vraiment gérer le travail de la semaine, en fonction des jours, des matières , de ces préférences etc… Et ça dans la vie c’est vachement utile comme compétence , certains adultes n’y arriveront jamais, lui du haut de ses 10 ans, l’a acquis .

 

 

 

Une réflexion sur “Être et devenir

  1. Oui, le film donne l’image de familles toutes aisées, alors que certains tournages se sont fait au parc parce que les logements des familles étaient trop petit. Et c’est effectivement dommage de donner cette seule image.
    L’art y est surreprésenté, probablement parce que ce sont les sujets de prédilection de la réalisatrice. On y voit des scènes artistiques, mais on entend seulement les éléments scientifiques (à un moment, par exemple, une fille anglaise je crois, sur un banc, dit qu’elle prépare des études de chimie ou biologie, de mémoire. Mais on ne la voit pas en action, alors qu’on voit les artistes en action. C’est – à mon avis – un biais de représentation, un défaut du film).
    Et pour nous aussi, nous restons principalement à la maison – pour raisons professionnelles. Ce qui n’empêche pas les apprentissages autogérés (différent) car à chaque fois que j’ai l’intention de faire une activité dirigée, soit trois ou quatre fois par jour, mes enfants engagent la conversation avant même que j’ai eu le temps de leur dire et me parlent de leurs activités que je trouve tellement riches qu’elles valent bien l’activité que je pensais leur proposer (et leur propose parfois, qu’ils acceptent avec plaisir ou refusent selon les cas (il leur arrive souvent d’être demandeurs des activités « classiques » qui trainent dans la maison (ceci pour répondre à je ne sais plus quel autre article))).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s