Une année difficile et stressante : le CP

Je vois beaucoup de parents stressés  par le cp de leurs enfants, que cela soit scolaire ou ief .   Je vais juste parler du côté ,obscure de la force, heu pardons d’ief , dans cet article .

Afficher l'image d'origine

Si le cp est si intense c’est qu’il y a tellement d’attentes , c’est vraiment un niveau clé . Lecture et écriture sont bien les seules notions dont personne ne peut se passer .  A partir de là on peut tout découvrir, s’informer sur tout ce que l’on ne connaît pas, d’où effectivement un stress important du parent ief , quand en plus il y a l’inspecteur et son premier contrôle la même année .

J’aimerais ,vraiment, vous dire : si vous faîtes comme ça , votre enfant y arrivera . Malheureusement, il n’y a aucune recette miracle, ce qui fonctionnera avec un, échouera avec l’autre . Cependant je peux néanmoins vous donner des pistes , des idées afin d’amener l’enfant vers cette chouette aventure !

  • Les deux vont de pair, on apprend à lire et à écrire en même temps , c’est une chose ,à mon sens, inséparable.
  • Cet apprentissage demande beaucoup d’effort aux enfants . De la concentration, de la souplesse au niveau des doigts et du poignet , et cela fatigue beaucoup . Donc il faut y aller à petite dose .
  • Comme toute chose, il faut de la préparation .Pour ce qui est de l’écriture on parlera  d’exercices,d’activités de motricité fine.
  • Pour ce qui est de la lecture, il y a des étapes à respecter . En premier on apprend à reconnaître les lettres, ensuite on apprend que chaque lettre fait un son différent ou sonne,chante différemment . Viendra ensuite l’association des lettres ensembles .
  • Les méthodes syllabiques sont les mieux, mais comme tout manuel, toute méthode, il n’y en a pas une meilleure que l’autre . J’ai moi même mixé 2 méthodes afin d’avoir vraiment quelque chose qui correspondait à ma fille . La méthode syllabique « J’apprends à lire avec Sami et Julie » et « Chut,je lis », qui est plus une méthode globale. Cette dernière ,était utilisé, pour les histoires, qui étaient vraiment sympa à lire . Chaque histoire est découpée en partie ,j’écoute ou je lis . Bien entendu au début je lisais toute l’histoire et je m’arrêtais juste pour qu’elle lise « le,la,une » ….

Il y a souvent aussi des enfants qui n’y arrivent pas, qui ne sont pas prêts . Faut-il pour autant renoncer à l’apprentissage de la lecture/écriture ? Oui et non !

Oui, il faut renoncer à la méthode que vous avez choisi, apparemment ça ne convient pas à votre enfant à ce moment précis .

Non, il faut s’accrocher, il faut lui apprendre la persévérance !  Lui proposer des choses différentes, ludique . Lui lire beaucoup de livre, passer du temps à la bibliothèque, dans les magasins de livres….

Nous pouvons faire beaucoup pour nos enfants, mais à un moment il faut que cela vienne d’eux aussi . Vous ne pourrez jamais apprendre à lire à sa place . L’envie doit être présente, les progrès sont bien plus rapide ainsi . Dire,stop on pose se livre de lecture parce que visiblement ça coince , on le reprendra dans 2 mois et on retentera, pour moi ce n’est pas renoncer . Tant que vous proposer autre chose, que vous avez un plan machiavélique , he pour attaquer l’Everest par la face nord …..

Et si , votre enfant, lui, a envie de dissocier ces 2 apprentissages . Bah oui, parfois, ces chers anges, veulent écrire mais pas lire, veulent lire mais pas écrire .  Oui,je sais, plus haut j’ai dit qu’on ne pouvait pas dissocier , mais on peut ruser . Imaginer votre enfant à 1 an, a t-il marché et parlé en même temps ? Non, pas de la même façon en tout cas , il a favorisé une compétence et ensuite l’autre , tout comme notre corps ne peut grandir et grossir en même temps .

 

Si votre enfant ne veut pas écrire .

  • Fournissez lui déjà du bon matériel, on apprend avec un crayon, un cahier, évitez la craie et l’ardoise, ou le véléda et l’ardoise . Mauvaise position,tenue …..
  • Il n’y a pas que le crayon pour écrire, les lettres mobiles style montessori (en bois, imprimer et plastifier), les lettres magnétiques pour tableau aussi, le clavier de l’ordinateur .

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Il veut écrire mais pas lire

  • Devenez sa secrétaire !  Inventez des histoires, et vous lui direz comment écrire les mots . Si vous lui dites régulièrement que « le » s’écrit L+E  et que pour faire « la » c’est L+A , au final il l’apprendra . On peut glisser mine de rien, que la lettre L fait le son « leee » etc…
  • J’ai vu un papa un jour fabriquer des cartes pokémon avec son fils . Faites de même, utilisez ses passions, le mien à été forcé de lire, le jour où il a joué à la DS, avec un jeu pokémon . Ce jeu ne parle pas, vous devez lire les indications, mais comme c’est un jeu, c’est plus marrant qu’un manuel , bah oui !!!!

Afficher l'image d'origine

Voilà, en gros vous ne devez pas lâcher prise, juste vous remettre en question, changer de méthode,d’approche …. Sachez qu’un enfant « prêt » lira couramment en 3 mois, c’est très rapide , une fois que c’est parti lol .  J’ai rencontré des parents dont les enfants ont lu à 8 ans,10 ans d’autre à 5 ans …etc …. J’ai envie de dire entre 6 et 7 ans, c’est le bon âge . Pas pour faire comme tout le monde , non! C’est juste que sans la lecture, l’enfant passe à côté de tellement de chose, que c’est dommage d’attendre ,de reporter .  C’est une chose de respecter ses enfants, s’en est un autre de se servir de cette excuse pour ne pas faire quelque chose .  C’est là toute la subtilité du unschooling ,

  • d’un côté les parents qui pensent qu’un jour leur enfant apprendra parce que cela sera un besoin,
  • de l’autre les parents qui tenteront une autre approche, de nouvelles propositions . Parfois  à l’opposé les unes des autres, mais ces parents auront un plan en tête.

Afficher l'image d'origine

 

Enfin, pensez à tous ces gens qui apprennent à lire à 20,30 voir même 50 ans !!! Ils ont passé leurs vies à ruser , à avoir honte de leur illettrisme . Que vous diraient ils ?  Seraient ils d’accord avec vous sur le faites que l’on apprend à lire quand on en a besoin ? Que lire à 11 ans, ce n’est pas plusieurs années de perdues ? En ief nous avons la chance de nous adapter pour faire le mieux possible . Je repense à Miss C (6ème) qui arrivé en ief en cm1, ne pouvait lire qu’un texte de 3 pages (j’aime lire) car elle n’aimait pas lire et qui cet été à lu le premier tome d’Harry Potter , car j’ai continué de la pousser , de la traîner dans les rayons de bouquins …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s