deuxième effet Kisscool ?

Depuis plusieurs jours je lis ça et là des témoignages qui confirment mes craintes sur l’instruction informelle à un certain niveau .  Je pense qu’une grande proportion de personnes pratiquant cette pédagogie, est très mal informée  et préparée à cette aventure .

Je dirais qu’avant 5/6 ans,  on peut vraiment se concentrer sur les envies des enfants . Chose que je fais à la maison avec Miss K (4 ans) , je constate chaque jour les nombreuses connaissances qu’elle possède ,sans que nous soyons vraiment intervenus .

Après 6 ans, quand l’enfant commence à vouloir/devoir lire et écrire .( Oui vouloir et devoir , car sans la lecture l’enfant n’est pas autonome et cela pose vite souci. Vous remarquerez que je ne suis pas une adepte de la lecture à 10 ans donc). J’estime qu’il ne faut pas louper « le coche », ce moment où l’enfant va vouloir apprendre  à lire et écrire , il faudra le faire « régulièrement » et donc faire un minimum de formel .  Sans forcément manuel,cahier etc.. mais dans la régularité . Apprendre à lire c’est chaque jour ,idem pour l’écriture , sinon la main ne se muscle pas, la mémoire « oublie » ce qu’elle a vu il y a 5 jours etc….

Même si je sais , surtout de part Isa-Lise, que les apprentissages automnes « fonctionnent » , la preuve avec ses filles , je sais aussi qu’elle est très investie dans la préparation en amont, qu’elle a utilisé des cahiers de formel pour certaines notions et…

Donc ne pas confondre informel  et apprentissage à l’arrache ( oui c’est pas terrible comme terme ) .

Quand je lis que les enfants ne veulent/n’arrivent toujours à pas à lire à 8,9 ou 10 ans, je me dis qu’il y a souci quand même .

  • Il n’a pas eu le déclic , en êtes vous sur ?  Et si c’était vous qui l’aviez loupé ?
  • La lecture ne l’intéresse pas ! Peut-être mais l’avez vous assez encouragé ? Soit par des livres à la maison, la bibliothèque, des histoires que vous lui lisez, ou même vous voir lire .
  • Il n’accroche pas ! Oui mais utiliser une méthode syllabique prévue pour des enfants de 6 ans , alors qu’il en a 10 , n’est-ce pas là, la source du problème ?
  • Il oublie tout d’une fois sur l’autre ! Que ça soit la lecture ou l’écriture cela vient en s’entraînant , un peu comme la marche, votre bébé s’est préparé durant plusieurs semaines/mois  avant de se lancer . C’est à vous de l’inciter !
  • C’est trop difficile , il se braque devant l’effort !  On a rien sans rien . Tout dans la vie demande des efforts , ce n’est plus une question d’instruction là mais d’éducation .  Nous sommes en train de parler de 10/15 min de travail par jour par 6h dans une mine .
  • Quand c’est moi il ne veut pas ! Ici encore ça découle de l’éducation, à un moment vous allez devoir vous poser les questions : êtes vous parent ou meilleur ami ?   Qui commande ?

Je ne fais pas le procès de l’informel , parce que je sais que ça fonctionne mais depuis le succès du film  » être et devenir » , je vois de plus en plus de parents un peu perdus . Et quand je lis la dose d’encouragement d’éducation positive,bienveillante, peu importe le nom qu’on lui donne , je suis un peu inquiète . On peut tout à fait éduquer ses enfants sans crier et sans frapper mais il y a un juste milieu, vous êtes parent et donc c’est à vous de fixer les limites et dire NON !

Nous sommes peut-être face au « deuxième effet kisscool  » ( vous vous rappelez ?)  du film « être et devenir » . Il est évident que si une large majorité s’est lancée dans l’informel , il est normal qu’il y ai un large retour d’expériences aussi . Et bien évidement toutes ne sont pas positives .

Je vais aussi casser un mythe, mais les enfants autonomes qui se jettent sur les apprentissages , heu comment dire , ….. ça n’existe pas  comme on voudrait nous le faire croire .  Oui parfois les enfants vont vraiment se ruer sur un sujet  , mais voici ce que j’ai constaté chez nous :

  • c’est un nouveau sujet  et son effet mode , l’intérêt va vite retomber en quelques jours voir quelques heures .
  • si c’est un domaine où ils sont à l’aise , que c’est facile , généralement oui ils le font
  • à la première difficulté si je ne suis pas là, le cahier/livre est vite refermé.
  • sur une année entière ces moments d’engouement doivent pouvoir  se compter sur les doigts .

Oui mais l’ief ,ce n’est pas ça . Notre devoir d’instruction est bien de leur apprendre des choses nouvelles et un peu plus complexe au fil du temps . Une grande partie des connaissances en maths ( les tables d’addition et multiplication) ou en français ( conjugaison) ne  s’acquièrent que par répétition et entraînement . Sans pour autant que cela devienne « barbant » .

Si je prends mon exemple , rien que moi  : parent instructeur ayant des lacunes (on va dire ça comme ça) en étude de la langue , qui n’ai jamais fait de latin ou d’allemand , et qui connaît 10 mots en espagnol . A un moment ,je vais devoir m’y remettre , bon l’étude de la langue c’est déjà fait mais pour le reste, lorsque ma fille va étudier une seconde langue ? Je n’ai aucune envie d’apprendre l’allemand , moi j’irai plus vers l’italien, mais c’est elle qui  va choisir .

Si aujourd’hui, quand j’ai besoin de connaissance , par exemple avec les soins de mes chèvres, je vais faire des apprentissages autonomes et beaucoup, genre cela fait 2/3 mois que j’apprends l’aromathérapie,la phytothérapie, les molécules de vermifuges etc…. une vrai formation de vétérinaire naturelle . Que je fais avec plaisir, c’est passionnant etc….

Maintenant si je compare à l’allemand que je vais devoir ingurgiter avec elle , je vais le faire ,parce que je me suis engagée à l’instruire mais là  c’est un peu contrainte et forcée que je vais le faire .

Pourtant les deux sont des apprentissages autonomes, de l’informel, du unschooling ( pour moi, de mon côté pour tout ce qui va être préparation afin de pouvoir comprendre et lui expliquer) , cela démontre que l’on peut faire de l’informel tout en imposant un peu certaines notions. Les deux ne sont pas incompatible, nos enfants sont des éponges , et donc nous voir lire,écrire, travailler etc…. leur donne envie aussi de le faire , c’est donc à nous parents de les guider sur les chemins de l’instruction , parfois « fermement » ,car nous sommes les adultes et nous avons consciences de plus de choses qu’un enfant de 8 ans .

Pas dans le sens : moi je suis adulte donc je sais tout ! Mais plutôt  :  j’ai acquis une certaine expérience, j’ai vécu des situations qui me permettent de savoir que la lecture c’est important, que ceci ou cela est utile dans la vie etc…  C’est comme mettre sa ceinture en voiture . Un enfant pourrait dire : mais maman tu n’as jamais d’accident, tu conduis bien, respectes les limitations de vitesse…. Nous adultes, savons que la ceinture nous protège aussi quand ce sont les autres qui nous rentre dedans .  L’expérience, on en revient à ça , vous êtes les parents et vous devez tenir votre rôle .

2 réflexions sur “deuxième effet Kisscool ?

  1. tout à fait d’accord…cela ne t’étonnera pas puisque nous sommes en ce moment relativement synchro sur nos thématiques de billets, hihi ! La régularité et la répétition sont indispensables aux apprentissages quels qu’ils soient.

    J'aime

  2. Je suis évidement en accord aussi avec toi…
    Je continue de penser que l’informel reste possible avec peu d’enfants car il demande une très grande disponibilité de la part du parent à tous points de vue, ce qui n’est pas compatible avec l’organisation (obligatoire de mon point de vue pour le bon fonctionnement de la maisonnée !) d’une famille nombreuse.
    L’ief demande énormément d’investissement qui, de part la route que l’on choisi, oblige à se remettre en questions et à reconnaître au besoin, ses propres limites.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s