Comment sont les nouveaux manuels ?

Je vous fais régulièrement des articles détaillants un manuel précisément, et vu le nombre cette année, il y en aura encore beaucoup à venir .Aujourd’hui j’aimerai exprimer mon ressenti « général » sur ces manuels . Vous êtes nombreux à savoir qu’il y a pas mal de coquilles dedans, allant de la simple inattention , aux  nombreuses fautes voir à l’ineptie de certains EPI .

J’ai pu lire que beaucoup d’enseignants se plaignent des contenus   et ça tire pas mal sur les maisons d’éditions . Je trouve ça un peu dommage,  quand même . Replaçons un peu tout ça dans le contexte .

1- Il y a de nombreuse fautes (orthographe , de conjugaison etc..)

Vous connaissez ce blog, moi aussi j’en fais ( pas exprès) régulièrement , donc  pointer cela c’est un peu « gonflé » de ma part . Oui sauf que je ne suis pas enseignante et que je n’écris pas de manuel,moi .   C’est surtout là que le bât blesse , comment des enseignants, des agrégés et j’en passe ,ont pu faire/laisser autant d’erreurs ?

Très simplement , faute de temps ! Les programmes qui devaient être bouclés  vers Juin 2015 (voir ici) et ensuite communiqué aux éditeurs  , n’ont en fait été communiqué qu’en novembre   Eh oui, petit couac , trop de blabla en interne (EN) , oui mais là ça devient ultra compliqué , les auteurs ont reçu les dits programmes presque au moment où ils auraient dû finir l’écriture des manuels .( cet article )

« Les élèves vont avoir leur manuel en septembre 2016. Les professeurs vont les avoir dans leur casier en mai et juin 2016. Ça veut dire qu’il faut que les auteurs aient terminé leur travail d’écriture en novembre ou décembre 2015, pour qu’ensuite il y ait trois mois de maquette, pour que derrière on puisse imprimer dans des conditions correctes »

 

Bon pour un manuel de maths ça peu encore aller vite , l’explication d’une division, etc… ça reste la même , il suffit juste de répartir les notions ( qui sont passées d’un niveau à un autre etc…). Les exercices , en cherchant dans les anciennes versions, on améliore un  peu hop , oui mais avec une centaine d’exercices par chapitre sur certains manuels ça fait quand même un paquet à remanier .

Ça se complique avec l’histoire , puisque qu’il faut écrire de nouveaux chapitres , où les remanier totalement . Quand on arrive en littérature là , on touche le fond , il faut tout ré-écrire , je pense au manuel de 5ème ,notamment qui à la base tournait autour des textes du moyen-âge et là on trouve des thèmes ,( excusez moi du terme) , à la con !

  • Pourquoi aller vers l’inconnu ?
  • imaginer des univers nouveaux
  • Avec autrui
  • Héros,héroïnes, héroïsmes
  • L’être humain est-il maître de la nature ?

Avouez que là , on touche des summums ! Et puis pour que cela soit plus drôle il faut que les nivaux de 4ème et 3ème aient les mêmes thèmes , bah oui on uniformise !!!

Ajoutons à cela la réforme de l’orthographe , qui apparemment touche plus les manuels du primaire et moins ceux du collège .  Puis pour couronner le tout comme les élèves s’ennuient , il faudra en plus les divertir  et créer des EPI . Et tout ça en moins de 3/4 mois afin de préparer les maquettes .

Donc si on résume, les éditeurs n’ont pas pu gagner du temps sur l’arrivée des programmes, ni sur l’écriture donc on suppose que c’est le « temps maquette » , se délestant de quelques relectures peut-être . ( En même temps  comme je le disais plus haut, ça vient d’enseignants de gens qui s’y connaissent !)

Mais eux même , en temps normal, combien de fois reviennent-ils sur leur production ? Là , ils étaient eux aussi pressés , par les éditeurs qui avaient besoin des manuels pour faire les maquettes …

  • pas de manuels = pas de maquettes
  • pas de maquettes = pas de spécimens à distribuer aux enseignants
  • pas de spécimens = pas de commande ( les enseignants vont se fournir chez la concurrence)
  • Pas de commande = pas d’argent

Voilà donc comment  tout le monde a été pressé , à travaillé dans l’urgence .

L’histoire pourrait s’arrêter là , mais non , chaque niveau du cp à la 3ème

« Vous avez entre cinq, six ou sept matières, donc manuel scolaire, par classe. Au total, si on réalise les manuels des neuf années de scolarité en même temps, on arrive à environ 60 manuels scolaires, si on veut couvrir chaque année, de chaque cycle, dans chaque discipline. »

60 manuels par éditeurs environ, ça commence à chiffrer ,non ?

 

2- Les fameux EPI !!!

Nous noterons qu’en ief , ces fameux « Enseignements Pratiques Interdisciplinaires », nous en faisons souvent , nous ce n’est pas une nouveauté .

Il faut « divertir » les enfants, oui parce qu’ils viennent de le remarquer à l’EN, les enfants s’ennuient en classe , ce n’est pourtant pas nouveau . C’est plus les capacités de l’enseignant qui sont en cause , je dirai . Si vous vous souvenez  certains cours passaient bien plus vite que d’autre , j’avais une prof qui bien que très gentil était « soporifique à souhait », ou bien cette prof d’histoire tellement passionnée que ces cours je les buvais , si passionnant qu’ils étaient .

La nouvelle mode n’est pas d’apprendre mais de ne pas s’ennuyer , décidément cette génération va être terrible .

Revenons à nos manuels, les pauvres enseignants qui les ont rédigés donc ils n’ont encore eu que peu de temps pour « fabriquer/inventer » ses EPI, sur une liste de thème précis encore

  • Monde économique et professionnel
  • Culture et créations artistiques
  • Information, communication et citoyenneté
  • Langues et cultures de l’antiquité
  • Langues et cultures étrangères/régionales
  • Transition écologique et développement durable
  • Sciences technologie et société
  • Corps,santé,bien-être et sécurité

Thèmes qui veulent tout dire et rien en même temps . Une charge supplémentaire pour les rédacteurs des manuels, entre le temps qui presse, les idées à trouver etc…

 

Le constat est assez alarmant, dans la précipitation on trouve des fautes, des  EPI de mauvais goût ( celui de Claude François lol) , sans intérêt pédagogique voir pathétique ( coder une chanson de black M ) . Parce qu’il n’y a rien de plus ringard que de vouloir penser comme un jeune quand on a passé l’âge , et  demander d’écrire un tweet ou SMS  de rupture franchement les mômes vont se marrer en classe, ah ça ils ne vont pas s’ennuyer , ils ne vont pas apprendre non plus, mais qu’est ce qu’ils vont se foutre de la gueule de l’enseignant , ça !!!

 

Pourtant j’ai trouvé du bon dans ces manuels, regrouper les cycles et faire un manuel unique d’étude de la langues ou de maths , c’est une très bonne idée, néanmoins le poids des cartables va encore en pâtir. J’ai trouvé quelques pistes d’EPI sympa , et si le Ministère n’avait pas insisté comme ça , presser tout le monde , je pense qu’avec une année supplémentaire de préparation , nous aurions pu avoir de belles propositions dans ces manuels .

Oui mais Mme La Sinistre ,comme l’appelle les enseignants, voulait aller vite,vite, en peu comme le lapin dans Alice , elle aussi était en retard ,en retard , car elle sait que l’année prochaine elle va repartir au fond de son terrier , alors on va vite et voilà le résultat .

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s