Partir ou rester ?

Alors , il paraît que la question est à la mode , personnellement je n’ai participé à aucune discussion sur le sujet , mais vous . Si l’EN continue ainsi , allez vous partir , vous expatrier ?

Il y a la théorie , oui allez voir ailleurs c’est bien mais en pratique vous irez où ?

Pas ici en tout cas, car l’ief est INTERDIT :

Albanie, Andorre, Arménie, Azerbaijan, Belarus, Bosnie Herzégovine, Brésil, Croatie, Cuba , Chypre, Salvador, Géorgie, Grèce, Groenland, Guatemala, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Macédoine, Malte, Moldavie, Montenegro, San Marin, Serbie, Slovénie, Trinidad et Tobago, Turquie

Ici , c’est toléré à condition d’avoir une bonne, une très bonne raison

  • Allemagne (la seule exception est lorsque la scolarité créerait une souffrance insupportable à l’enfant)
  • Bulgarie (illégal sauf pour les enfants avec des besoins spéciaux et sous contrôle strict du gouvernement
  • Estonie (autorisée “dans des cas exceptionnels”)
  • Islande (seulement si les parents qui instruisent en famille ont un diplôme d’enseignant)
  • Pays Bas (seulement si les parent ne peuvent trouver d’école correspondant à leurs croyances dans leur zone)
  • Roumanie (seulement si les enfants présentent un handicap ou des besoins spéciaux, et sous la supervision d’un enseignant accrédité)
  • Slovaquie (seulement par un précepteur accrédité et seulement en primaire)
  • Suède (illégal sauf sous circonstances exceptionnelles – qui ne sont jamais reconnues comme telles. Le gouvernement a menacé, condamné des parents et leur a enlevé leurs enfants car ils instruisaient en famille)

Ici c’est autorisé ,mais  encadré

  • Afrique du Sud
  • Australie
  • Autriche  : (l’instruction doit être équivalent à celle dispensée par les écoles publiques – Autorisation annuelle et examen scolaire matière par matière par niveau scolaire. Ex: à 13 ans, 12 matières à l’oral et à l’écrit)
  • Belgique (avec tests à 8, 10, 12 et 14 ans) il me semble que cela à été interdit récemment
  • Canada (chaque province et territoire a sa propre politique, avec des niveaux très variés de réglementation)
  • Colombie (réglementé par le Ministère de l’Education ; test pour être admis en lycée)
  • Danemark
  • Finlande (tests écrits et oraux pour vérifier les progrès obligatoires)
  • France (avec inspections obligatoires)
  • Honduras
  • Hongrie (chaque enfant instruit en famille doit être supervisé par une école autorisée et passe des examens annuels)
  • Inde
  • Indonésie
  • Irlande : les intentions de la famille sont évaluées. Si elles reçoivent un avis favorable, la famille est alors autorisée à instruire en famille.
  • Italie  :   déclaration annuelle et porter la preuve de sa capacité financière (feuilles de paie à l’appui) et de ses compétences pédagogiques (prouver que l’adulte a un niveau scolaire supérieur d’au moins deux ans de plus que l’enfant), suivie d’un examen standardisé par an, avec à priori la liberté de choix pédagogique, mais en réalité l’examen porte sur les programmes.
  • Kenya
  • Luxembourg (autorisé uniquement à l’âge primaire)
  • Nouvelle Zélande
  • Norvège
  • Pérou (une inscription auprès du Ministère de l’Éducation est requise)
  • Pologne (obligation d’être supervisé par une école autorisée et de passer des examens annuels)
  • Portugal : Déclaration ou demande d’autorisation selon les régions.
    Les enfants sont contrôlés à la fin des cycles, soit à 10 ans, 12 ans, 15 ans et 18 ans.
  • République Tchèque (autorisé pour le moment, avec des restrictions, car en expérimentation et seulement en âge primaire)
  • Russie (les enfants sont rattachés à une école locale et doivent passer des évaluations périodiques de leur travail)
  • Surinam
  • Suisse (légal dans la plupart, mais pas tous les cantons, avec des restrictions très sévères – examens annuels, diplômes d’enseignant)
  • Taïwan
  • Royaume Uni
  • USA  (des restrictions et réglementations différentes s’appliquent, en fonction des états)

Là on ne sait pas trop

  • Espagne (légal selon la Constitution mais illégal selon les lois sur l’éducation, aujourd’hui considéré illégal)
  • Japon ( lois ambiguës, bien que de plus en plus d’enfants n’aillent pas à l’école)
  • Monaco (pas de loi)
  • Ukraine (la loi semble autoriser l’instruction en famille, mais cette possibilité est souvent déniée par les autorités locales)

 

Ça nous donne 28 pays où  on peut le faire légalement  et 4 sans trop savoir .Il y en a peut-être certains que j’ai zappé ,j’ai pourtant essayé de recouper plusieurs listes .  Vous trouvez qu’en France on est mal lotis ? Je dirai l’inverse , moi , voyons  en :

  • Italie , il faut justifier son bulletin de paie et son niveau scolaire
  • Irlande , suivant nos intentions
  • Autriche , avec des examens

Bon vous trouverez sûrement un pays qui peut vous convenir , sauf que ça ne s’arrête pas là . Vous devez prendre en compte le changement total de votre vie :

  • trouver un emploi, un logement
  • apprendre une langue
  • perdre certains avantages financiers comme la CAF ( tout les pays n’ont pas d’aide sociale )
  • la santé aussi , tout les pays n’ont pas de système genre sécurité sociale , donc il vous faudra une bonne mutuelle française . Et les tarifs des médecins, médicaments etc… seront différents
  • Le coût de la vie est parfois différent (nourriture, électricité,eau)
  • Le retour en France suivant où vous êtes , pour les vacances ou une urgence familiale
  • Le système de retraite n’est pas pareil  à l’étranger ,si vous ne cotisez pas en France, pas de retraite un jour.
  • Enfin les diplômes que vos enfants auront obtenus à l’étranger ne sont pas forcément valable en France .
  • Enfin ,le Royaume-Uni paraît le plus simple, sauf qu’ils sortent de l’UE et donc pas mal de chose vont changer aussi
  • Enfin , si vous partez,  vous rendez un sacré service à l’état ….

Il y a aussi la famille , vous allez vous coupez de tous en partant ( les papi ,mamie , tonton,tata , cousin….) car vous ne pourrez peut-être pas venir souvent et eux non plus .

Bref, oui , l’expatriation est possible mais juste parce que la loi change « un peu » , je ne suis pas sûre que vous allez y gagner sur le long terme . En tout cas si c’est votre seule raison de partir .

Tout compte fait , on est bien chez nous !!!

je vous ajoute un commentaire laissé sur facebook , qui mérite d’être pris en considération

Je suis belge et réponds. En Flandre,c’est possible et on est « libre » sauf que… je ne trouverai pas le genre de vie que nous voulons dans nos budgets. En Wallonie où l’on vit. Comme écrit dans l’article, plusieurs contrôles en cas d’échec sûrement droit à réessayer une fois… mais sinon RETOUR à l’école! Et grande différence avec vous aussi instruction obligatoire jusque 18 ans et non 16 . Notre futur pays d’exil pour l’IEF. .. la France…pas que pour cela… mais cela a bien motivé nos choix. Alors je suis optimiste et me dis que même si vos lois passent je ne pense pas que l’on parle de retour obligatoire à l’école. On y sera toujours gagnants. Voilà un avis et en même temps à chacun des convictions,son vécu et « sa »solution. « L’exil « n’est pas simple et ne se fait hélas souvent pas en un jour 

20 réflexions sur “Partir ou rester ?

    • en ief c’est difficile d’avoir un pied de chaque côté de la frontière, soit tu vis à l’étranger et tu travailles en France et donc c’est le lieu de résidence qui compte pour l’instruction et les différentes prestations sociales par exemple
      soit tu habites en France et travailles à l’étranger et tu n’as pas le choix soit école soit ief

      J'aime

  1. Très intéressante perspective, merci !!

    juste une précision tout de même, concernant les retraites : dans les pays d’UE, justement pour que la mobilité soit une vraie possibilité, le pb des retraites est prévu : si on cotise 10 ans dans un pays, 12 ans dans un autre, 18 ans dans un 3ème, à l’arrivée on calculera la somme (40 ans : ok donc droit à une retraite), et on percevra des bouts de retraites des différents systèmes, au prorate de ce qu’on a côtisé dans chaque pays.
    Dans le cas du Royaume-Uni, il sera intéressant de voir la manière dont cette question est réglée avec le Brexit…

    J'aime

      • Aucun problème avec les régimes de retraite en France : nous sommes au Québec et mon mari touche ses retraites françaises, en Euros en plus c’est très avantageux. Le Québec d’ailleurs met au service des expatriés français un service gratuit d’aide pour les demandes de retraite en France.

        Je ne crois pas que les intéressés optent pour l’expatriation seulement pour l’IEF. C’est davantage pour un changement de vie, une meilleure situation financière, des opportunités professionnelles, une autre mentalité, une plus grande sécurité physique parfois. Quant au Canada, chaque province a son ministère de l’éducation mais l’IEF y étant légale, aucune ne peut aller contre. Au Québec, c’est plutôt le manque d’informations et le zèle de certaines commissions scolaire qui rendent les choses plus difficiles pour certaines familles que la ligne politique provinciale.

        J'aime

      • merci de tes précisions . Quand je parlais des retraites, je pensais plus au futur . Aujourd’hui en travaillant au Québec, tu cotises donc là-bas . Si tu reviens habiter en France dans X années, tu toucheras une partie de retraites Québécoise . Comment cela se passe-t-il ? C’est des questions sur le long terme qu’il faut prendre en compte .

        Comme je le dis, il ne faut pas penser expatriation juste pour l’ief , nous sommes d’accord . Mon article avait pour but de démontrer que ce n’est forcément mieux ailleurs et qu’il faut relativiser, on a encore pas mal de liberté chez nous (en ief )

        J'aime

      • Pour bénéficier pleinement de sa retraite canadienne en France, il faut avoir cotisé 10 ans au moins au Canada, sinon pénalité. Mais avec le taux de change et le coût de la vie, il serait déraisonnable de prendre sa retraite en France.

        J'aime

      • oui donc en gros si on choisit de partir c’est pour plus de 10 ans et il vaut mieux ne pas vouloir revenir quoi . Et si ce n’est pas indiscret , vous venez souvent en France pour voir la famille ? Eux viennent vous voir ?

        J'aime

      • Ça dépend. Si tu a constitué un patrimoine privé ou commercial que tu peux louer ou vendre, tu peux revenir en France pour la retraite sans souffrir du taux, ou si tu as mis de côté en prévoyance (un plan épargne français par exemple). Venir travailler ici plus de 3 ans et moins de 10 ans en tant que salarié, avec les contraintes papier que cela implique n’est peut-être pas la meilleure stratégie.

        Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller en France, étant donné que mon mari a perdu son travail l’année dernière et qu’il a fallu remonter le pente. Le coût d’un tel voyage n’est pas encore à notre portée. Oui, j’ai de la famille qui est venue me rendre visite. Ciao !

        J'aime

      • Oui ce n’est pas simple quand on habite loin j’imagine bien le coût , ici déjà avec 300 km on peut rarement voir la famille car arriver à 6 c’est galère et l’hébergement c’est pas donné
        donc l’avion et compagnie .
        C’est donc une belle expérience à tenter mais soit on prévoit le retour au bout de quelques années ou alors c’est pour toujours presque

        J'aime

  2. Coucou.
    Très juste , merci .
    Cela étant , je suppose que les personnes s’expatrient pour différentes raisons, pas seulement pour l’ief !
    C’est vrai qu’on n’est pas si mal loti en France ( d’une façon générale )même si certains signaux se mettent au rouge et commencent à m’inquiéter , mais bref, c’est un autre sujet.
    Et mon grand-père AYANT DÛ FUIR L’ITALIE pour sauver sa vie ( comme tant d’autres à l’époque ), je mesure un peu l’ ampleur de la chose …
    Bref, non, perso , je ne compte pas ( et je ne pourrais pas , d’ailleurs , à l’heure actuelle, pour diverses raisons ) m’expatrier à cause des contrôles renforcés😉
    Plus tard, voyager , pourquoi pas, mais c’est une autre histoire😉
    Je vais continuer avec plait à faire partie de ces familles qui semblent tant déranger les gens qui nous gouvernent😉

    J'aime

    • Moi aussi il y a pas mal de choses qui me font peur en ce moment , mais ces « petites » modifications n’en font pas partie . Si je regarde ce qui ce passe , le but n’est pas d’élever le niveau des enfants en ief , la tendance est plutôt à la baisse dans les écoles. Il serait mal venu de demander plus d’un côté que de l’autre .

      J'aime

  3. Nous nous sommes expatriés au Maroc mais pas pour l’IEF car cela n’est pas reconnu ici et l’école est obligatoire jusqu’à 12 ans… nous avons moins de confort mais nous vivons bien mieux qu’en France…Nous sommes toujours contrôlés chaque année. C’est vrai que la France est très bien placée au niveau de l’IEF mais sur d’autres points comme la qualité de vie, l’ouverture d’esprit des gens…non merci…Etant franco marocaine musulmane et n’ayant connu que la France depuis toujours, m’installer ici était très difficile…Mais ici nous nous fondons dans le paysage et culturellement mes enfants se régalent Donc vive l’IEF au Maroc😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s