Retour à l’école ?

C’est quelque chose que je fais rarement sur ce blog , mais parce que je crois que ça pourra aussi aider je vais vous parler un peu de ma journée pourrie .

Cela fait un petit moment que Miss C et ses presque 13 ans, deviennent difficiles à gérer au quotidien . Une ado , avec un soupçon de caractère et une pincée d’ief , ça donne un cocktail explosif .

Depuis quelques semaines déjà il faut la motiver , insister , pousser une bonne gueulante etc…. Quand la situation dure , c’est très pesant . Je ne suis pas du genre à me laisser faire , et pour moi l’ief est quelque chose de très sérieux , je ne le fais pas comme ça par dessus la jambe , mais est-ce bien utile de le préciser, vous commencez à me connaître maintenant  !

Donc avant Noël,  la semaine dernière et mardi j’ai encore et toujours dû faire une mise au point avec elle , qui entreprend tout et abandonne aussi vite . Le moindre effort est terrible , si j’ajoute la crise d’adolescence je crois que je sature .

Donc après une charmante et cinglante « pique » que je me suis prise en pleine gueule , parce que là elle m’a bien eu et ça fait mal ! J’ai réfléchi et je pense l’inscrire au collège  pour la 4ème , car clairement pour moi , l’instruire  n’est plus un plaisir et que je risque d’être très occupée à l’éduquer . J’ai l’impression que ça va me prendre pas mal de temps  .

Bon, je ne veux pas prendre de décision , trop hâtive, et sous le coup de la colère/tristesse , mais la discussion ne serait tarder , et là l’issue est plus que certaine . Je pense qu’elle a besoin de quitter le petit cocon sécurisant de notre maison, et d’aller se frotter aux autres ados et peut-être de s’y piquer un peu  .

Le bonheur n’est rien, si tu ne sais pas l’apprécier , en l’occurrence cette demoiselle ne se rend plus compte de ce que nous lui offrons  . Ma vie à 13 ans était bien différente de la sienne et je pense que la meilleure façon de l’instruire à l’avenir est de la confronter avec la dure réalité de la vie . En attendant , exit le Latin et bonjour la LV2 que je n’avais pas l’intention de faire avant la 4ème .

Ainsi elle sera prête en cas de retour au collège , et autrement elle verra que je ne plaisante jamais quand je dis que l’école est au bout du chemin quand on ne suit pas les règle de la maison ..

Voilà, je ne souhaite pas me plaindre plus que ça , ce n’est pas le but de cet article ,loin de là . Mais je sais que parfois les blogs renvoient, une fausse image de l’ief , toujours parfaite ,lisse et nickelle . Non, nous avons toutes nos journées pourries , chez nous ,ça ne fait pas exception , en voici la preuve . Et parfois un retour à l’école est la seule solution . Je le dis souvent , l’ief est un choix familial autant des parents que des enfants . Il faut que les deux parties soient à fond dedans et y prennent du plaisir . Aujourd’hui , ce n’est plus mon cas ….affaire à suivre …

Publicités

19 réflexions sur “Retour à l’école ?

  1. J’attendais ce post depuis longtemps car à la longue de fréquenter des blogs d’IEF on a l’impression que tout est merveilleux…J’ai eu ces passages de colère/tristesse aussi parce que j’avais du menacer mes enfants à retourner à l’école. L’IEF est loin d’être un long fleuve tranquille et je trouve que de très nombreux blogs idéalisent ce choix en occultant le parcours du combattant que bien des parents vivent au quotidien, c’est loin d’être une partie de plaisir tous les jours. C’est même usant parfois !
    Je te remercie donc pour cet article.

    J'aime

  2. Je suis vraiment désolée pour toi 😢
    Mon onze ans me fait peur aussi parfois et je me questionne perpétuellement sur son retour à l’école.
    Bon courage 😘💞

    J'aime

  3. Alors je ne suis donc pas la seule… effectivement l’IEF est trop souvent décrite comme un long fleuve tranquille fait de joies et de satisfactions perpétuelles.
    Mon fils de 11 ans n’est vraiment pas un cadeau en ce moment, je peux le dire!
    Humeur en dents de scie, aucune motivation, rien ne lui convient, il piétine, fournit le minimum d’effort.
    En ce moment, je l’emmènerais bien moi-même au collège en lui disant « tu vas rester là 15 jours et après on verra si c’est toujours aussi nul à la maison ».
    Je pense que nos enfants veulent juste profiter un peu de la situation et qu’ils savent au fond d’eux-mêmes que c’est mieux à la maison. Seulement, ils veulent s’affirmer, déjouer l’autorité et instaurer leurs propres règles. L’adolescence est une période difficile pour eux, ils se cherchent et tentent de s’affirmer et s’en prennent bien souvent aux personnes qu’ils aiment le plus.
    Ils ont besoin néanmoins de s’échapper de leur cocon familial par moment et d’avoir des moments sans « maman sur le dos ». Là l’idée d’un club non pas sportif mais plus du style théâtre ou loisirs créatifs peut peut-être aider, ou la découverte d’une association.
    Notre humeur aussi joue dans les apprentissages et nous ne sommes pas toujours au top de notre forme. Nous sommes parent-instructeur et maman et nous pouvons vite tomber dans le piège de vivre en vase clos ce qui à l’adolescence devient inévitablement lourd par moments.
    L’adolescent a besoin de se sentir important et reconnu surtout s’il est l’aîné d’une fratrie et de se détacher des ses frères et sœurs plus jeunes autant dans ses responsabilités que dans ce qui lui est autorisé.
    Mon 6e est le dernier de la famille, ses frères sont grands (26 et 23 ans), ils ont également eu besoin de trouver leur place, leurs marques et pas toujours en douceur…😉

    J'aime

    • ah l’asso non sportive nous avons essayé 3 semaines , incompatibilité d’humeur lol

      Le pire c’est qu’à l’extérieur de la maison c’est une enfant charmante , qui ne dira rien, se laissera marcher sur les pieds etc…. Ce qui est vraiment terrible parce que je sais que l’école ne sera pas « la solution », elle reviendra encore plus énervée et passera encore plus ses nerfs sur nous .
      d’un autre côté elle a besoin de constater d’elle même que la maison c’est bien .

      Enfin depuis hier , elle a un peu compris puisqu’elle est nettement plus travailleuse , et pour ‘instant elle ne connait pas ma position sur le retour à l’école . Elle a dépassé les bornes et le sait , a situation durera t-elle, c’est bien ça la question . Je ne supporte pas cette ambiance en dent de scie

      J'aime

  4. coucou, bon Cindy, tu sais que je peux te comprendre puisque tu es dans la confidence et que mes enfants repartiront tous à l’école l’année prochaine…et le facteur déclencheur a été notre futur 6ème…je ferai un billet à ce sujet bientôt. Mais je comprends et je sais que ce sont des décisions difficiles et un peu douloureuses à prendre, nous en avons parlé.Bises

    J'aime

  5. Voilà, je dirai dans le même style que Laurence 😀 Il y a eu des passages lors de l’adoleschiance de ma grande où je me suis dis « et le pire, c’est qu’on en a fait 4 ! » . Bon les deux ainés sont passés à différents degrés, avec mon deuxième, cela ne s’est pas trop mal passé, pour V. là c’est un jour blanc, un jour noir et cela fait depuis un bon moment qu’il faut le supporter (en même temps c’était pire quand il était scolaire)… on verra ce que ça donnera avec mon 4e et dernier…..Et je conclue par le fait que je n’ai pas toujours été un cadeau dans mon adolescence et quand cela a pris ma grande, je suis allée vers ma mère et me suis excusée. mdr On en a bien rigolé.

    J'aime

    • mdr , j’ai un caractère assez conciliant heureusement pour elle sinon nous serions déjà en guerre toute les deux . Bien que je me souvienne de ce besoin d’isolement à l’adolescence , moi j’étais très autonome et pas aussi entouré qu’elle , sur ce point il y a un vrai décalage .
      Je voudrais la protéger de cette période douloureuse ( où j’ai souffert ) et d’un autre côté je me dis que la protéger n’est peut-être pas la solution , elle a besoin de « voir » par elle même .

      les ados , ça veut être grands et rester petits en même temps , grrr

      J'aime

      • J’étais aussi un peu isolée vu que je suis fille unique (pas gâtée pour autant faut pas croire, cela m’a plutôt attristé d’être toute seule) Alors cela s’est calmé un peu pour ton ado? ^^

        J'aime

      • oui ça va mieux, déjà j’ai eu des excuses , puis le coup de lundi tu arrête le latin et tu fais de l’allemand comme ça tu va au collège en septembre , ça calme direct
        nous avons même eu un week-end avec sourires , bien que le naturel revienne au galop au moins elle s’est remis au travail

        J'aime

  6. Ah oui dur dur les ados ! En tant que prof de collège la 4 ème c’est effectivement le niveau le plus dur à mes yeux. Ils n’ont plus le côté sympa des 6ème/ 5ème qui ont encore un côté enfantin qui leur permet de s’émerveiller encore et d’aimer les cours un peu ludiques et ils n’ont pas encore la maturité des 3ème/seconde (enfin maturité c’est un grand mot) pour pouvoir leur parler comme à des adultes. Avec des élèves de 4ème tu peux avoir une ambiance de classe qui varie du tout au tout entre septembre et la fin d’année avec de grosses périodes d’affrontements (imagine 30 ados qui s’associent pour se rebeller ! )
    Alors c’est sur que ca doit être pareil à la maison. Sauf que toi tu peux pas dire au bout d’une heure : »à demain » ! Courage…

    J'aime

    • ah ,bon donc ma fille est en avance et se rebelle déjà en 5ème , pfff c’est bien ma chance ça . Pas la peine d’imaginer la classe de 4ème se rebellant , je crois que j’étais toujours en tête de peloton à cette époque .

      Oui , moi ça dure toute la journée, en même temps je peux pousser la gueulante et confisquer tout ce que je veux mdr , de ce fait mes punitions sont bien plus efficace .

      J'aime

    • ah ,bon donc ma fille est en avance et se rebelle déjà en 5ème , pfff c’est bien ma chance ça . Pas la peine d’imaginer la classe de 4ème se rebellant , je crois que j’étais toujours en tête de peloton à cette époque .

      Oui , moi ça dure toute la journée, en même temps je peux pousser la gueulante et confisquer tout ce que je veux mdr , de ce fait mes punitions sont bien plus efficace .

      J'aime

  7. Je comprends. Honnêtement, j’arrive à canaliser avec ma grande car elle est encore jeune mais je me demande bien ce que ça donnera à l’adolescence. Le sport l’aide à canaliser son énergie et son caractère bien trempé.

    Je pense que tu as raison. S’ils ne sont plus capables d’apprécier et de fournir les efforts nécessaires, hop école ! Les chamailleries, les soupirs, les discussions, ça va un temps. En tant que parents, on ne va pas y laisser sa santé non plus. Allez, bon courage !

    J'aime

    • heureusement pour moi c’est celle qui a le caractère le plus dur donc je croise les doigts pour que les 3 autres soient « moins pires » .
      Il fallait peut-être ce gros clash pour remettre de l’ordre , l’avenir me dira si ça va mieux ou pas

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s