Un peu de préparation

Je reçois pas mal de messages , pour des conseils , des avis , des demandes d’organisations etc… bien que je sois toujours ravie de répondre , quand je le peux , parfois ça frise un peu le ridicule .

J’avoue que moi aussi à mes débuts j’ai profité de l’expérience des autres parents pour me lancer dans l’ief et ne pas faire dans culotte tellement j’avais peur de me lancer !!!

Cela à surtout  été le cas aux alentours du premier contrôle  . Avant de prendre ma décision, j’ai lu pas mal de livres ,notamment sur le système scolaire français avec les ouvrages de Jean-paul Brighelli :

La fabrique du crétin : La mort programmée de l’école
Tableau noir

Et j’avais acheté quelques manuels en avance . Je dois aussi préciser que la semaine où j’ai pris « la décision » et que j’ai dit à mon fils : vendredi c’est fini ! L’imprimante a chauffé .

Donc excusez moi , si je suis un  peu indélicate ,mais l’ief ça se prépare un minimum .  Je ne sais pas combien d’heures j’ai passé sur le net à surfer de blogs en blogs , d’ief ou d’enseignants , afin de trouver des ressources et des idées .

Donc quand je lis : je commence demain , je fais quoi ? Ça me fait bondir !  Vous avez choisi la liberté , parce que l’école ne vous correspondait plus  ou pas . Vous avez fait un choix , celui d’instruire votre enfant : c’est une grande responsabilité  et c’est la vôtre .

Vous avez aussi choisi de ne pas prendre de cours par correspondance , je ne vous inciterai à le faire, ici je n’en prends pas et ça fonctionne très bien . Mais j’ai quand même connaissance des programmes en cours, des attendus de fin de cycle .

Oui ,il y aura toujours du monde pour répondre aux questions , parce que nous essayons d’être le plus solidaire possible et de se serrer les coudes . Mais quand même , c’est à vous et vous seul de vous débrouiller et de vous lancer . En choisissant la liberté , vous avez pris la décision de faire seul sans personne pour vous donner des ordres ou des consignes , nous avons déjà beaucoup à faire avec nos propres enfants  et nos vies respectives , donc il serait bien de ne pas « abuser » quand même . Que cela soit sur les réseaux sociaux , les forums,les blogs etc…  vous ne devez pas vous reposer uniquement sur les autres .

A titre personnel , quand je lis ce genre de question , j’ai peur ! J’ai l’impression que les gens optent pour l’ief sans vraiment se rendre compte de ce que c’est , sans prendre conscience de l’engagement . Ces questions reflètent le manque de réflexion en amont .

Publicités

7 réflexions sur “Un peu de préparation

  1. J’ai pris la décision de me lancer dans l’IEF en décembre 2013 pour la rentrée de septembre 2014 niveau cm1.
    Pourquoi aussi longtemps avant ? Simplement parce que rien ne se fait d’un coup de baguette magique. A partir de ce moment-là, j’ai passé mes soirées à préparer mes futurs apprentissages. J’ai épluché tout ce qui était « épluchable », j’ai cherché partout pour faire le maximum et être prête pour ma rentrée. J’y ai passé mes soirées, j’y ai passé mes weekends, creusant toujours un peu plus pour avoir quelque chose de top.
    Les niveaux changent chaque année et chaque année je recommence mon travail de fourmi à partir de décembre pour la rentrée d’après…
    Je te remercie Cindy pour ton blog, il permet de connaitre ton travail, mais tu as raison : en IEF il ne faut pas attendre que tout tombe du ciel mais s’investir personnellement.

    J'aime

  2. Avant je ne connaissais strictement rien de l’ief, d’ailleurs je ne savais même pas qu’on pouvait le faire aussi librement. C’est suite aux difficultés de mon dernier en CE1 et en visionnant un peu tout que j’ai connu l’ief et ses lois. Lorsque j’en ai parlé à mon mari, me connaissant bien, très bien même, il savait que j’avais déjà vu pas mal de choses en long et en large et que si je lui en parlais, c’était parce que je connaissais déjà pas mal de chose, voir même presque tout! Suite à une réunion sco, cela s’est plutôt confirmé. En novembre 2013, je me suis lancé corps et cerveau dans tout ce que je pouvais apprendre en plus en ief, groupes, blogs, lois et j’en passe, en février on savait qu’on ne remettrait plus mon dernier à l’école pour la rentrée 2014 et en avril c’était au tour de son frère qui nous demandait à faire l’ief. J’avais choisi de le faire en cpc qu’on a abandonné au bout de 3/4 mois. Même si on avait été obligé de déscolariser nos enfants en catastrophe, jamais je n’aurai pu le faire sans rien savoir ni avoir une idée comment fonctionner, au moins au départ. Après on n’est pas dans la tête des gens ni des problèmes rencontrés.

    J'aime

    • c’est le paradoxe je trouve, les gens veulent la liberté mais une fois face à cette liberté
      bonjour la crise d’angoisse !

      le desco en urgence oui ça arrive , avec les phobies scolaires ce n’est pas non plus impensable . C’est plus la démarche , avant d’envoyer les lettre de déclaration , on a un coup de stress , enfin de part mon expérience et aussi de ce que je lis à droite ,à gauche . On prend le temps de la réflexion , j’ai du mal à concevoir le choix de l’ief sans savoir comment on va s’organiser , pas forcément au jour le jour mais au moins une vue d’ensemble quoi .

      Il m’arrive de conseiller 1 semaine ou 2 de vacances le temps de s’organiser par exemple , de choisir et recevoir du matériel etc…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s