Le nouveau fléau de 21e siècle

La bienveillance est la disposition affective d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui. Le terme est calqué sur le latin benevolens qui par la suite, a donné le doublet lexical bénévolence. (Wikipédia)

La bienveillance éducative préserve l’intégrité de l’enfant, lui donne le droit d’exister pour ce qu’il est. C’est une communication qui ne nuit pas à l’enfant, c’est un parler vrai, du fond de soi.(Source )

Voici pour l’explication de texte et les définitions , vous noterez que c’est comparable à du coton , tout chaud, moelleux , douillet et vaporeux la bienveillance !  On communique avec l’enfant  mais on ne gronde pas, on ne crie pas , non, ça non  . Voilà ce qu’on fait quand on fait face à un problème :

Il s’agit de régler les conflits de façon à trouver une solution acceptable de toutes les parties.

Je fais en faire bondir pas mal , mais qui n’a pas eu un jour son enfant qui a voulu mettre les doigts dans la prise ? Bah oui , vers 1 ou 2 ans on découvre, et c’est super attrayant les prises !!! Donc si je m’en tiens au conseil plus haut : afin d’éviter l’électrocution de petit chéri  mais sans le brider dans son envie de découverte : je vais donc couper le courant de la maison , jusqu’à ce qu’il ai fini ?  Et ne me parlez pas de dispositif de protection, parce que j’en ai truffé la maison quand les enfants étaient petits , il y a toujours un moment où soit tu oublies de le remettre, soit le gamin comprend comment l’enlever ..

Second point , si on joue au jeu des contraires , nous avons donc autoritaire/laxiste et bienveillant/malveillant ?  Vous comprendrez bien que le terme est déjà mal choisi .

Mais il y a quelque chose qui m’énerve encore plus c’est  le côté culpabilisant envers les parents /futurs parents  :

  • Que voulons-nous ? Des enfants dociles et rebelles ou des enfants pleins de confiance en eux et autonomes ?
  • Voulons-nous qu’ils nous respectent ou qu’ils aient peur de nous ?

Parce que la bienveillance envers l’enfant ,commence par la peur de l’adulte ! Forcément , si je retourne 15 ans en arrière , avant ma première grossesse , je lis ces questions , forcément , bah non je ne veux pas que mes enfants me craignent et soient dociles , sinon je me prends un chien !!! ( mauvaise comparaison puisque j’ai toujours éduqué mes chiens comme des membres de la famille,lol)

Si je m’en tiens à mon côté « malveillant » (je revendique même ) , je peux faire le même style de questions pourries

  • Voulez-vous des enfants rois et tyranniques  ou bien des enfants polis et bien élevés ?
  • Voulez-vous  qu’ils meurent écrasés sous une voiture ou leur tenir fermement la main lors d’un déplacement en ville ?
  • Préférez vous avoir un enfant qui craint et respecte l’autorité ou avoir une petite brute qui maltraite tout le monde ?
  • Je pourrai continuer longtemps comme ça ….

Cette culpabilisation des parents va loin,  fatigue, épuisement ,burn-out ..etc… Là , où,  devraient s’épanouir les parents dans leur rôle , et entrer dans la formation professionnelle la plus longue de leur vie avec ces succès et ces déconvenues , on découvre des situations aberrantes .  Des mères au bout du rouleau , prise dans le tourbillon de cette folie à la mode , soyons honnête , on ne plus rien lire magazine, blog,internet etc… c’est partout  .

Parce que mal préparé  à ce qu’est la bienveillance , confondant avec laxisme , n’osant plus demander de l’aide, ces mères sont tombées dans un cercle vicieux . Pour anecdote , l’autre fois une maman un peu à bout , demandait un conseil car son petit de 3 ans,ne dormait pas en journée et était toujours en demande d’attention ,d’activités etc… sauf que la maman arrivait à saturation .

De par mon expérience, je sais que dans la journée il faut se prendre des moments , nos vies ne tournent pas qu’autour de nos enfants . Donc je lui dis de mettre son enfant dans la chambre , avec quelques jouets , rideaux fermés etc… en lui expliquant qu’il n’est pas « obligé  » de dormir mais qu’il doit rester un moment là .

_ « Oui mais j’ai essayé , il sort de sa chambre  »

_Moi :  » tu le raccompagnes à chaque fois , au bout de quelques fois il comprendra »

_  » ah je ne peux pas , je fais de l’éducation bienveillante ! »

Voilà , je trouve ça grave , puisque la situation est assez inextricable, dans le sens où cette maman s’épuise et que toute forme d’autorité est perçue comme malveillante !!! Forcément , on ne peut s’attendre à ce qu’un jeune enfant obéisse au doigt et à l’œil , qui plus est du jour au lendemain . Il vous suffit de chercher un peu sur le net et vous tomberez sur tout un tas de témoignages , pour moi alarmant .

Mais il n’y a pas que dans la parentalité que cette pratique devient ridicule, si nous prenons le cas des assistantes sociales et des agréments pour être nourrice .

  • Plus de rosier dans le jardin : risque de blessures
  • Pas de poêle à bois en route : risque de brûlure, tant pis s’il fait froid lol
  • Pas d’animaux : c’est sale , tout ces poils etc… tant pis si le contact avec les animaux est bénéfique , où qu’ils en aient chez eux
  • Offrir un maximum d’activité , bref faire de la maternelle individuelle

Cela en devient totalement ridicule , puisque si on choisit ce mode de garde c’est avant tout parce que ce n’est pas la crèche ou la maternelle , mais parce que c’est « comme à la maison » . Donc  on ne prend aucun risque , on anticipe  les risques au maximum, mais est ce dans l’intérêt de l’enfant  ou dans celui de l’assistante sociale qui aurait bien entendu des ennuis si l’agrément donné ,engendrait un accident ?

 

 

Autre cas , l’instruction . Je vous conseille ces deux articles , qui en disent long sur le détournement de ce mot . Le figaro  et Mais faites taire ce p’tit prof , bon sang !

La bienveillance désormais prônée trompe les parents sur le niveau réel de leurs enfants.

Oui , le souvenir d’une camarade de classe de ma fille en ce2 , qui n’avait rien suivi de l’année et qui était en perte de vitesse totale , autant au niveau du comportement que des notes . Et qui était admise au niveau supérieur , donc cm1 . Quand la maman s’est entretenue avec l’enseignante sur le pourquoi du passage avec ce niveau , la réponse a été  des plus surprenante

_ « Ah oui , mais elle en a les capacités, donc si elle travaille elle y arrivera !  »

Oui moi aussi , j’en ai les capacités , et si je n’avais pas quitté l’école à 16 ans , j’aurai certainement eu mon BAC, si je l’avais passé . Est-ce que si je m’inscris aujourd’hui , moi, mes capacités et mon travail entre aujourd’hui et juin  nous aurons notre bac ?

NON ! Parce qu’à un moment quand tu ne suis pas le niveau , il te manque des morceaux essentiels à la compréhension et que le retard accumulé ne se rattrape pas comme ça , par magie . Cultivé la procrastination de l’enfant ce n’est pas lui rendre service ,loin de là . Au fil des ans , il  perdra cette habitude à se mettre au travail , pour finir par ne plus rien faire et être totalement submergé , ne sachant plus quoi faire ,comment faire , ni même par quoi commencer .

L’institution flatte bassement le parent-consommateur qui croit pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Je dis et je constate de plus en plus que les parents sont bernés.

On fait croire aux parents que les enfants ont un bon niveau , car ces mêmes parents on confiance dans l’éducation nationale . J’en ai moi même fait les frais, quand j’ai déscolarisé les enfants Miss C alors en milieu d’année de cm1 avait un niveau de début de CE2 pour tout ce qui était Histoire, Géographie et Sciences rien n’avait été fait  il a fallu près d’un an et demi d’ief pour terminer les programmes de ces 3 matières …. Parce que j’avais bêtement cru que l’école faisait son boulot . Pourquoi me serai-je penché sur les programmes ?  Je faisais déjà les devoirs, quitte à refaire les leçons le soir , les sorties scolaires, j’étais impliquée dans la vie de l’école, je m’entretenais régulièrement avec les enseignants   et je n’ai rien vu venir ..

Alors je parle de fléau puisque quand on devient parent rien ne nous prépare à ce qui va nous arriver , on a tous des théories sur comment faire ceci ou cela mais c’est sans compter le petit être qui arrive, ni d’ailleurs après 2 ou 3 ou 4 enfants , on agit, fait, pense différemment . Quand je suis devenue mère j’ai accepté de former les citoyens de demain , leur promettant autant d’amour et de sécurité que je le peux .

Après 13 années ,maintenant , de ce régime là ,  entre cris, tapes sur les fesses, punitions, bisous, câlins,et fous rire;  une grande complicité m’unit à mes enfants , voulez vous savoir pourquoi ? Pas la bienveillance, mdr, mais parce que j’ai toujours essayé d’être juste !!! Simplement essayé car il est arrivé que je gronde un pour la bêtise d’un autre ,mdrrr c’est la vie  . Si je me trompe , je m’excuse . De même que je n’ai jamais levé la main sur eux pour les battre ou les maltraiter, mais je l’ai fait , pas souvent . En suis-je fière , je n’irai pas jusqu’à mettre un slogan : « Je claque mes gosses et j’en suis fière », mais je ne vais pas en rougir non plus . Je suis de la vieille école, une fessée n’a jamais tué personne , et une bien placé vaut mieux que 15 discours sur le même sujet mdr . Mes enfants me respectent et ne me craignent pas  pour autant . J’ai fait et je ferai encore des erreurs mais eux aussi …. acceptez le vous aussi ça ira mieux …

Vous pourrez dire ce qui vous chantes en commentaires mais avec bienveillance puisque c’est « votre » truc, je supprimerai le reste …

Enfin ,je terminerai en précisant qu’un enfant n’est pas un adulte , nous ne pouvons attendre à ce qu’il s’autogère seul, non cela est notre travail de parent . Il n’existe pas plus de parents parfaits que d’enfants parfaits , désolée de casser un mythe , mais ces petits êtres ne sont pas livrés avec le mode d’emploi, pourtant parfois qu’est ce que ça serait bien !!!

Publicités

20 réflexions sur “Le nouveau fléau de 21e siècle

  1. J’approuve à 100%, la bienveillance, c’est de permettre à l’enfant de grandir « droit », en lui disant « non » et en ne le laissant pas faire tout ce qu’il veut, il va apprendre à respecte l’autre et à se respecter. La bienveillance, ce n’est pas laisser l’enfant qui ne fait pas la sieste faire ce qu’il veut (j’en ai aussi à la maison qui ne veulent pas dormi…), mais savoir imposer le temps de calme (on ne peut pas faire dormir quelqu’un qui ne veut pas/peut pas) pour lui éviter d’être trop fatigué et mal dans sa peau ! Bref, je ne suis pas « bienveillante » selon les critères à la mode et je le revendique, je préfère avoir des enfants vivants, en bonne santé, heureux et qui savent se tenir comme on peut attendre de leur âge, que de petits diables invivables (ou des enfants complètement « abrutis » par l’écran ou les bonbecs). Je n’ai pas des adultes en format miniature à la maison, mais des personnes en construction, et pour faire grandir une personne, il lui faut des limites, comme une plante aura besoin d’un tuteur pour s’épanouir !

    J'aime

    • d’ailleurs résultat ou non de ces mode bienveillante , le constat est que les élèves français sont de plus en plus indisciplinés en classe et dans la vie scolaire aussi
      On m’a toujours dit que la liberté de chacun s’arrêtait où commençait celle de l’autre , aujourd’hui il n’y a plus de limite , dans beaucoup de familles se sont les enfants qui ont le pouvoir
      et on le ressent dans les écoles à 5 ans ce sont déjà des terreurs , une des raisons de mon IEF

      Un enfant , en cp , en sortie piscine, m’avait demandé si je pouvais lui monter mes seins ? Bah moi ça me choque parce que à son âge jamais je n’aurai parlé à un adulte comme ça !!

      J'aime

  2. J’aime toujours autant ton style lol
    Bah moi je trouve au contraire que dans ta façon d’éduquer tes enfants tu es super bienveillante. Ce sont les autres qui n’ont pas compris ce qu’est la bienveillance. Car dans l’exemple que tu donnes, où tu préconises de ramener le petit dans sa chambre à chaque fois, c’est pour moi l’application parfaite de la bienveillance ! Comme tu dis, la pauvre maman a dû confondre laxisme et bienveillance. Je ne lui jette pas la pierre bien sûr, car c’est vraiment difficile d’être parent.
    J’aime beaucoup aussi le passage où tu dis que tu as donné quelques fessées, que tu n’en fais pas un principe éducatif mais que tu ne vas pas te flageller pour autant. C’est clair que dans ces groupes « bienveillants », il n’y a souvent aucune bienveillance pour le parent. Si on donne une fessée, c’est pas parce qu’on trouve ça bien, c’est parce qu’à ce moment précis, on n’a pas trouvé d’autre solution !
    Comme tu dis, on a tous le droit à l’erreur, enfant comme parent.

    J'aime

    • si nous étions parfait , nous serions des robots pas des humains , mon but dans la vie n’est pas de frapper mes enfants , mais pas d’être leur meilleure amie non plus
      le juste milieu n’est pas facile à trouver , mais faut dire que c’est bien de la faute des enfants aussi , pas un pareil que l’autre
      tu trouves un plan d’action , une manière de faire pour un , tu en as un deuxième et il faut tout recommencer lol

      J'aime

  3. Je plussoie !
    Un jour j’ai fait un billet sur mon blog qui s’appelait « se fâcher » et qui recoupe bien ton billet du jour. Une amie m’avait dit « mais se fâcher, c’est bienveillant pour moi »…c’est assez juste.
    Ce qui compte c’est d’être juste, garder le sens de l’humour, dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. La cohérence et l’unité de vie sont essentielles en éducation. Je ne prétends pas qu’on y arrive toujours mais on doit s’attacher à essayer toujours.

    J'aime

    • oui c’est aussi pour ça que mes enfants me respectent , je n’ai jamais répéter attention maman va se fâcher , 25 fois de suite
      je dis une fois, deux fois , rarement trois fois mdr

      de même que si je dois me fâcher , je le fais maintenant sur le moment et pas comme certains : « attends d’être à la maison !!! »
      Si j’ai besoin , peu importe qu’il y ai du monde ou pas , je le fais .
      Un jour mon ainée , qu devait avoir 2 ans je crois, se roule par terre dans un magasin mais pour rien quoi , je lui demande de se relever et non pique sa colère

      Ni une ,ni deux , j’ai chopé le pied et l’ai trainée sur le dos ( sol de supermarché donc lisse lol) sur 2 mètres . Elle a été tellement surprise de ma réaction, qu’elle c’est levé et m’a suivie

      parfois pour éduquer il faut avoir 5 ans d’âge mental hihi

      J'aime

  4. Cela me fait penser à une phrase d’un prof dans un des cours de psychologie lorsque j’étais étudiante :  » Il n’y a pas de bonne mère (de bons parents). Il n’y a que des mères (des parents) suffisamment bonnes (bons). »
    A l’époque je n’avais pas d’enfant et cette phrase m’avait paru incongrue car le principe de bonne mère me semblait allant de soi. Mais maintenant que je suis passée à la pratique avec le statut de mère à temps plein et bien oui, c’est vrai qu’au final je fais au mieux de ce que je peux.
    Quitte à être de la vieille école, les parents sont là pour représenter le cadre et donner les limites à l’enfant. Comme tu dis Cindy, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres !
    Quand ce n’est pas fait durant l’enfance par les parents, cela donne des adultes sans limites complètement égocentriques, prédateurs et au pire psychopathes.

    J'aime

  5. Bonjour!
    Je vous lis depuis peu de temps mais MERCI!!!!
    Ces derniers temps je commençais à devenir un peu dingue à force de lire, voir des choses sur la bienveillance, le fait de ne pas «pousser» ses enfants à apprendre, de résoudre les conflits dans le calme… et plein de choses du genre et j’avoue que je me suis pris la culpabilité de plein fouet. Pourtant je suis loin d’être très sévère, et je ne me reconnais pas dans les caricatures de «parents qui crient tout le temps», mais à force on fini par se poser des questions.
    Alors merci de mettre en perspective.
    🙂

    J'aime

    • Faut arrêter , oui on crie, oui on punit, on fait des erreurs etc.. Moi je préfère crier sur mes enfants parce que je suis super en colère plutôt que tout garder en moi et finir par les maltraiter physiquement
      parce que je pète un câble un jour !

      J’ai de la chance de na pas me laisser influencer par les modes , donc c’est facile pour moi de les laisser dire . Quand on voit chaque jour des article sur les « dommages générer par les punitions, les cris etc.. » moi ça me fait rire
      parce que souvent adultes les gens témoigne de la souffrance de ne pas avoir eu de limite enfant , de ne pas avoir de cadre …etc…

      Bref rien n’est vraiment parfait comme solution

      Aimé par 1 personne

      • La bienveillance une mode?? Je crois rêver. Vous n’avez peut être pas compris et appliqué les principes de la bienveillance pour en parler d’une telle manière. Tenez un tel discours dans les pays scandinaves en ferait bondir plus d’un. Eh oui l’éducation à « l’ancienne » conviendrait mieux reste à voir mesdames…

        J'aime

      • oui une mode , on parlait de bienveillance il y a 10 ans ? On matraquait ça dans tout les médias ? Ah je devais alors habiter sur une autre planète
        Non je n’ai pas besoin de principes de bienveillance pour éduquer mes enfants , juste du bon sens, cela me suffit amplement .

        Je ne critique pas la bienveillance en elle même , mais ce qui se greffe autour : toutes ces culpabilités des parents à vouloir être parfait , c’est normal ?
        Si aujourd’hui tu ne fais pas comme tout le monde , paf , on te jette la pierre, désolée mais ce n’est pas bienveillant du tout cette attitude .
        Ce mot est totalement galvauder et employé à toutes les sauces , c’est ça que je dénonce dans cette article , pas le principe même …

        Maintenant j’adore quand on vient me parler des pays scandinaves , dont la culture est à l’opposé de la nôtre , dont la population totale des pays équivaut à une grosse ville française
        faut arrêter de comparer tout le temps . Et il faut arrêter de vouloir « forcer » les gens à faire comme vous , parce que dans un pays ça fonctionne super bien .

        Aimé par 1 personne

  6. En réponse à « Un songe » : oui le mot bienveillance a été pris comme une mode dernièrement. Le problème, comme le disait Cindy, c’est que ça implique qu’un parent qui donne des fessées et l’assume est un parent malveillant… c’est terrible quand même !
    Sauf exception, tout parent est bienveillant envers son enfant dans ce sens qu’il veut pour lui le meilleur. Et comme dit Cindy, ça relève plutôt du bon sens que d’une certaine méthode. C’est vraiment ça le mal du siècle : les gens sont des assistés, ne veulent pas faire d’efforts, et ne savent (ou ne veulent) plus réfléchir (et ça rejoint ton article sur l’IEF comme bien de consommation Cindy). Du coup, ils cherchent la méthode magique et essaient de l’appliquer à la lettre… Mais ils oublient l’essentiel : l’humain est variable (et c’est ça qui est intéressant ^^), et comme dit Cindy : quand tu as trouvé la bonne méthode (c’est-à-dire celle qui convient à peu près à ton gosse), le 2e arrive… et il y a tout à recommencer 🙂

    Et en parlant des pays scandinaves, j’ai justement vu un reportage d’Arte sur l’interdiction de la fessée en Finlande (ou Suède je sais plus)… et bien moi ça me fait plutôt froid dans le dos ! Il y avait des parents à qui on avait enlevé la garde de leurs 4 enfants car ils les « maltraitaient ». Alors c’est vrai que je n’étais pas du tout de l’avis du papa, qui prônait la fessée comme méthode éducative et la donnait à froid, consciemment, pas sur un coup de colère ou de fatigue. Mais de là à lui enlever ses gosses !!! D’autant que les enfants en question était placés dans 2 foyers séparés !!! Donc déjà fratrie éclatée ! Et puis, au pire, n’y avait-il vraiment personne au sein de la famille (oncle, tante, grands-parents) qui aurait pu prendre les enfants en charge ??? C’est vraiment ça la bienveillance ???
    Je trouve perso super flippant que l’état se mêle de l’éducation…

    J'aime

    • en Angleterre , j’ai lu ça dernièrement , depuis Margaret Thatcher, il existe une loi , dite bienveillante aussi et eux ils vont bien plus loin
      puisque si on te juge inapte à éduquer un enfant on le retire et on le place à l’adoption

      C’est un principe de précaution, inutile d’avoir fait quelque chose , non si les parents sont diabétique = trop malade pour s’en occuper
      si les parents vivent « précairement » , style chez nous rsa, chômage etc… = trop pauvre
      Ou trop jeune, ou trop vieux , bref il y a tout un tas d’excuses « bienveillantes » pour « sauver » ses enfants pas encore en danger

      J'aime

  7. Juste un autre songe.
    Le parent bienveillant ne veut pas « le meilleur » pour son enfant. Que veut dire le meilleur? Pour lui, pour toi, pour les autres… La bienveillance c’est d’abord l’écoute de l’autre, le partage, la tolérance pour ne pas aboutir à l’agressivité tel qu’elle se déploie dans les commentaires. Si le sujet ne vous convient pas, passez votre chemin. Je ne suis pas là pour convaincre les autres mais juste partager mes idées et mon point de vue. N’attendez pas les mass média pour vous éclairer sur une soi disant mode. Il faut juste le vivre au quotidien comme nous depuis plus de 15 ans. Nous n’avons heureusement pas attendu la mode…pour choisir notre chemin. Si on ne me comprend pas, on m’a toujours dis chacun sa route… Il suffit de croire en soi et ses proches. Une famille franco grecque pas du tout scandinave… Comme quoi tout peut arriver dans la vie tout peut arriver quand la tolérance et la bienveillance sont bien là !

    J'aime

  8. Je persiste : oui on souhaite le meilleur pour nos enfants ; après tout dépend de ce qu’on met derrière ce « meilleur ». D’ailleurs, tu parles toi-même de certaines valeurs (partage, tolérance, etc.) que tu veux inculquer à tes enfants…
    L’écoute de l’autre et le partage, je suis d’accord ; mais ça n’est malheureusement pas ce que j’ai ressenti dans les groupes de parents bienveillants… Je ne dis pas que tous les parents qui disent pratiquer la bienveillance sont comme ça, c’est juste que l’effet mode-méthode a de mauvais effets sur certains.
    Et puis l’écoute de l’autre et la tolérance je suis d’accord mais pour moi il y a des limites (différentes d’une personne à l’autre).
    Pour ce qui est de l’agressivité, je ne comprends pas de quel commentaire tu parles… Bon, si, peut-être certaines remarques de Cindy peuvent être prises comme ça car elle a un parler un peu (trop) franc. Perso j’aime bien ^^ Et quand certaines remarques ne me plaisent pas, j’essaie de passer outre, me disant qu’elle n’a probablement pas voulu blesser mais que c’est juste sorti tout seul… et c’est aussi ça la tolérance et l’empathie 🙂
    (Après, si quelque chose dans un de mes commentaires t’a blessée, tu m’en vois désolée, car ça n’était pas du tout mon intention :))

    J'aime

  9. Je ne vois ici aucun commentaires agressifs en dehors de ceux de Un songe qui semble se sentir agressée que tout le monde ne soit pas forcément du même avis que le sien.
    La remarque  » si le sujet ne vous convient pas, passez votre chemin » : euh, petit recadrage quand même (LOL), ici, c’est le blog de Cindy et elle a le droit d’y partager ses idées et c’est plutôt à ceux à qui cela ne convient pas de passer leur chemin plutôt que de poster des commentaires vindicatifs et de voir midi à leurs portes. Et croyez-moi, je dis tout ceci avec bienveillance. 🙂

    J'aime

    • mdrrr merci armoise

      moi je note La bienveillance c’est d’abord l’écoute de l’autre, le partage, la tolérance….
      pourtant je n’ai pas l’impression que mes propos soient écoutés , qu’ils génèrent de la tolérance , sinon « un songe » aurait compris que je ne dénigre pas
      la bienveillance en elle même , mais bien tout ce qui c’est greffé autour

      La pédagogie Montessori est un exemple semblable, en l’espace de 5 ans, tu croises du Montessori partout , avec des prix énormes pour souvent 3 cubes en bois , etc….
      C’est devenu un courant commercial plus qu’une méthode pédagogique

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s