Nous allons dans le mur !!!

Attention, ce que vous allez lire  ci dessous, est le texte d’un article publié en juin 2016 , juste après la concertation qu’il y avait eu entre le ministère et les associations .

Ce texte avait généré beaucoup de réactions, je laisse les commentaires, puis j’avais fini par éteindre l’incendie en l’effaçant . Quelques semaines plus tard je l’ai regretté . Puis j’ai oublié …

Ce matin se tenait une nouvelle réunion MEN/association IEF , et  j’ai percuté qu’il y avait des back-up , puisque je n’avais pas supprimé l’article, juste effacé le texte . Le voici donc de nouveau , commentaire fermé !

C’est la première pierre  à l’édifice , puisque dans les jours à venir j’aurai beaucoup ,mais alors beaucoup de chose à vous dire sur ce qui se passe au sein même de l’ief …


Vous le voyez le gros mur Éducation Nationale, qui se rapproche doucement de nous, vous le voyez comme il est solide , vous le voyez comment on va le se prendre dans la G**** ?

Afficher l'image d'origine

Oui , nous allons dans le mur , et ce grâce aux associations en grande partie, qui s’obstinent à rester sur leurs positions ! A vouloir trop de liberté, encore et encore, nous allons tout perdre .

Le Ministère veut réformer, eh bien réformons mais faisons quelques concessions, par pitié . Aujourd’hui je pense que nous n’avons pas tous le même combat  . D’un côté nous les parents instructeurs lambda et de l’autre les assos . Ces assos ,j’en ai bien l’impression, en tout cas c’est vraiment ce qui transparaît dans leur communication , veulent un abandon pur et simple des contrôles . Et ça, ça n’arrivera jamais ! Qu’il n’en déplaise, les contrôles sont importants, ils sont la petite tape sur les doigts qui réveille chaque année mdr .

Non sérieusement , ils sont importants car ils empêchent de  faire tout et n’importe quoi ,aussi !  Mais oui ,ils ont aussi besoin d’être réformé car il y a des abus .

Je vais vous faire part de ce qui pour moi pourrait être de bonnes pistes !

Les ajournements ( le mouvement suite aux abus)

Ils doivent cesser , nous avons choisi l’ief, nous avons signé pour 1 contrôle par an . Ceux qui ne le souhaitent pas, prennent une autre voie .

Pour lutter contre les abus de certains inspecteurs

  1. possibilité de changer d’inspecteur , en faisant la demande accompagnée d’une lettre explicative .
  2. L’EN  a le droit de demandé un second contrôle en cas de « doute », nous aussi ! Demande d’annulation de la première conclusion (avec explication) et nouveau contrôle avec un nouvel inspecteur
Les contrôles

Un cadre précis doit être défini pour qu’il n’y ai plus tant d’écart entre les contrôles . Ce cadre devrait être rédigé entre les 2 parties . Afin que chacun expose ce qui est essentiel  à ses yeux .

  • Nous comprenons que l’EN a besoin de savoir  si l’enfant sait  lire,écrire compter  : ok
  • Certains parents sont « contre » les tests  : ok

Solutions

  1.  Et s’il était défini à l’avance ce qui doit être vu ex: lire,écrire,compter
  2. Et si l’inspecteur donnait une feuille d’exercices (ex : 2 par matière à vérifier 1 facile ,l’autre plus complexe) mais que l’enfant et le parent s’attable autour de la feuille et l’inspecteur regarde de plus loin .
  3. Ou écrire clairement  noir sur blanc pour la lecture : choix d’un livre de la maison , lecture de 10 lignes (5 silencieuse,5 à voix haute )
  4. les maths  pourront être vérifiées par une partie de jeu de société etc… et inclure une liste de ces jeux (qui a dit que l’inspecteur ne pouvait pas faire une partie pour vérifier l’instruction ?)
  5. ou pourquoi ne pas convoquer les enfants d’un même secteur,d’un même niveau et faire une partie de trivial (quitte à ajouter quelques questions) ?
Les niveaux

Le socle commun à 16 ans m’allait très bien, mais apparemment plus à l’EN  ! Au lieu d’imposer les niveaux fin de cycle , qui sont peut-être plus contraignant  quand même . Trouvons un juste milieu

  • la fin du cm 2 ou la sixième soit la fin du cycle 3

Il ne s’agirait pas d’un test de capacité mais plus d’une liste de notions à pointer . L’EN prépare sa petite liste basée sur ce qu’un élève scolarisé doit savoir à ce niveau  et une autre avec les compétences du socle commun .

Les parents cochent ce que l’enfant non-sco connait,à vu etc…

Lors du contrôle ,un bilan est établi , en % , il faut que l’enfant ai minimum 50% des compétences ( toujours en exemple , car là je spécule) les 2 listes confondues  , pour que l’EN trouve ceci acceptable  ,tout en laissant une certaine marge aux parents .

Nous avons 10 années  ( de 6 à 16 ans ) pour atteindre le socle, faire un bilan à mi-parcours afin de voir si l’on est bien sur les rails n’est pas une mauvaise idée non plus . Sachant que ce bilan, n’est qu’un bilan et ne devrait pas servir de « sanction », admettons que l’enfant est 43% au lieu des 50% requis et bien les parents sont ainsi informés qu’ils doivent faire attention , qu’ils « pourraient » avoir du mal à amener l’enfant au socle à 16 ans .

 

Le brevet / le socle

L’instruction est obligatoire jusqu’à 16 ans,  mais j’estime que les contrôles devrait être plus souples pour les enfants ayant eu le brevet des collèges , qui normalement valide le socle .

Le lieu du contrôle

Il est évident qu’il y a des « abus » là aussi . Coupons la poire en deux , en territoire neutre donc . Si l’inspecteur ne veut/peut se placer chez la famille,

  • le contrôle aura lieu à distance égale (en termes de km parcouru ,pas à vol d’oiseau lol) entre les deux parties, dans un lieu neutre  (bureau dans une mairie, une asso, etc…)

 

Contrôles négatifs

Cela arrive, une commission devrait être créée ,  qui examinerait les dossiers au cas par cas . Et bien entendu elle serait composée à part égale de professionnel de l’EN, du secteur Privé et des parents IEF ou/et école hors-contrat  .

 

Voilà , à la base j’ai horreur des conflits, donc quand je peux en éviter je le fais . Dans notre situation ,aujourd’hui, il va falloir faire des concessions. Même si l’EN,nous montrent clairement sa mauvaise fois , nous ne sommes pas  au jardin d’enfant, prenons cela en adulte et proposons des solutions,des alternatives etc… plutôt que tout refuser en bloc . Malheureusement, c’est entre les mains des assos,qu’on le veuille ou non !

Il serait bien aussi ,que le ministère rencontre des parents , hors association, ,nous avons tous des choses à dire, il n’est pas normal que seule les associations soient reçues et consultées (même si cela n’a servi à rien)

Enfin, j’exprime ici mon ras-le-bol envers le mouvement d’ajournement de contrôle .Je ne parle pas de la poignée de familles qui si elle en est arrivée là ,  n’est dû qu’ à la faute d’inspecteurs incapables et butés . Non je m’adresse à tous ceux qui se greffent au mouvement parce qu’ils ne veulent pas qu’on pose de 3 ou 4 questions à leurs gamins.

BRAVO , grâce à ce comportement, vous nous avez TOUS mis dans la merde !!!

Quand je repense à cette maman qui m’avait dit qu’en acceptant les tests : « Je bafouais le droit des enfants en ief ! »

Félicitation en ajournant les contrôles vous stopper net ,notre liberté pédagogique !

Et quand est-il de l’égalité , vous qui depuis plusieurs jours citer les droits de l’homme ? N’y est-il pas fait mention d’égalité entre les hommes ? Si je ne m’abuse, en refusant ces contrôles vous créez une inégalité entre vos enfants et nos enfants, qui eux,  passent ces fameux contrôles !!!

Félicitation aux associations aussi pour encourager tout ceci , au lieu de trouver des solutions vous fermez la discussion !!!

Publicités

32 réflexions sur “Nous allons dans le mur !!!

  1. Tu as mon soutien. Nous devrions nous attabler pour faire une liste commune de contre-propositions car j’en ai d’autres moi aussi…mdr
    Je déplore que nous n’ayons pas de chiffres précis : combien de contrôles se passent mal? Combien sont liés aux abus des IEN? Quelle en est la proportion sur la totalité des familles inspectées? Dans quel contexte se sont déroulés ces mauvais contrôles? Quelle voie avait choisi la famille ?
    Autrement dit la photographie diffusée par la toile est elle la bonne? Parce que quand on se promène, on a l’impression que c’est constamment l’horreur mais je pense que ça ne reflète pas du tout la réalité.

    J'aime

    • Oui j’aimerai avoir les « vrais » chiffres moi aussi , et j’aimerai qu’on puisse avoir des réunions avec les recteurs au minimum , parce qu’avoir un cadre national c’est bien , mais en régional cale serait tellement plus pratique d’ajuster les détails .
      Malheureusement, je ne vois pas comment faire pour que cela arrive , je n’ai ni l’énergie ,ni le temps de le faire , du moins de mettre tout ceci en place . Je crois même que c’est peine perdue avec le mouvement « anti-contrôle » , je vais ma contenter d’aider les parents à mon niveau et préserver ma relation avec mes inspecteurs mdr
      c’est dommage , mais c’est un peu chacun pour soit là, je me conterai juste de faire un peu d’anglais avec mes primaire si j’y suis obligée

      J'aime

  2. Ton billet rejoint ce que je pense moi aussi … A tout refuser, ça remonte et on va tout nous couper.

    Y’a des concessions à faire, d’un côté comme de l’autre et il ne faut pas tout refuser non plus.

    Il ne faut pas oublier que les inspecteurs sont aussi des être humains.

    J’ai eu la chance, pour notre premier contrôle, d’avoir un conseiller pédagogique super gentil, ouvert, respectueux. Il faut les voir comme des CONSEILLERS, ils sont là pour ça. Nous ne sommes pas profs !!! Personnellement, j’ai eu de bons conseils, des pistes et le dialogue était vraiment ouvert.

    A se braquer dès le début, à envoyer des lettres de refus à tout va, forcément ça ne va pas aller …

    J'aime

    • la première conseillère était un peu « coincée » , depuis on en a deux autres super sympa ,que les enfants aiment beaucoup . Même si l’inspectrice trouve toujours à redire sur certains points, au final elle note les progrès des enfants et c’est tout ce qui compte .
      Nous avons un équilibre, elle pointe ce qui ne va pas une année, et donc l’année d’après je sais ce qu’elle vient vérifier mdr etc… c’est sans fin mais on progresse c’est l’essentiel , et sans trop de tension

      J'aime

  3. mon dernier contrôle c est « mal » passé pourtant dans notre département ,pas de test ,mais cette année l IA voulait que mon fils lui explique ce qu il faisait ,bon , le problème est que lorsqu il lui a demandé a quoi servaient les divisions , il n a pas su quoi dire ,et là l IA a enchaîne avec des questions un peu … je ne sais pas comment les définir , le même genre que les divisions , du coup mon fils était stressé , il a pleuré ,ce qui n a pas empêché les questions ; l IA n a pas vu le soucis ,il a jugé que les enfants doivent savoir développer ,surtout de nos jours (en cm2 , y a de la marge pour savoir se vendre )
    malgré tout ça ,je ne suis pas contre les contrôles ,les 1° année ,dans un autre département ,nous avions des tests écrit avec venu à la maison ,ici ils comprennent l informelle et pas de test , déplacement à l académie , petit prix pour tranquillité !
    les associations n ont pas l air de faire leur boulot ,et je pense que ça ce dégrade !
    nous payons les ouvertures d établissements confessionnels musulmans qui dépassent leurs contrôles et ne sont pas « républicain »
    bon après il y a la loi européenne qui nous donne le droit à la liberté d instruction mais il faut aller au tribunal pour ça !
    isa

    J'aime

      • le contrôle n était pas négatif (enfin je n ai pas reçu le rapport ) mais pas super , l année dernière nous avions expliqué notre fonctionnement ,discuté, ils avaient regardé les supports (cette année ,il n a pas regardé) et puis merci au revoir , à l année prochaine ! du coup on s était endormie cette année , mais il nous a bien réveillé !
        je comprends qu ils veuillent faire une sorte de grille de vérification qui serait pour toutes les académies ,du coup moins de loterie pour certain département ( ici pas gagnant , mais dans d autres ou ils sont contre l ief ,ça pourrait améliorer les choses )
        isa

        J'aime

      • c’est justement sur ce point qu’il pourrait y avoir des concessions, au lieu de dire non aux tests écrits ,oraux etc… Pourquoi ne pas proposer des choses que les parents trouveraient « acceptables » ? Je peux comprendre le besoin de l’inspecteur de vouloir savoir où est l’enfant , en quoi est ce si dramatique ?
        Il faudrait qu’il se base sur la bonne foi des parents ? Mais on vit en France, s’il n’y a pas un flic pour dire aux gens de ne pas se garer sur une place handicapée, les gens s’y garent !!! Et oui, nous avons besoin d’être fliqué ; c’est dans notre culture , je n’invente rien , ça se vérifie tout les jours .
        Alors ,oui tout le monde n’est pas comme ça, mais comment l’inspecteur peut le savoir ?

        J'aime

  4. Fichtre difficile d’être d’accord avec ton billet.
    D’une part les familles ajournant le font souvent parce qu’elles ont vécu des contrôles difficiles et pour avoir été dans un de ces groupes (sans ajourner) je peux t’assurer qu’il y a des familles qui en ont bavé !! A tout point de vue car certaines ont ensuite eu des contrôles sociaux avec tout ce que ça implique… Si elles en sont arrivées là, crois-tu que c’était pour le plaisir de dire non ?

    Concernant les assos, pour info, toutes les assos ne prônent pas l’informel, certaines sont même plutôt tournées vers le formel…
    D’autre part si elles n’avaient pas été là il est probable que l’instruction en famille serait beaucoup plus encadrée depuis longtemps déjà ou même interdite…
    Et puis les assos sont ce sont avant tout des gens comme toi et moi, des personnes qui ont tout simplement choisi de s’impliquer.

    Enfin je n’ai pas lu zéro contrôle même si c’est un rêve de certains depuis longtemps et que ça se pratique dans d’autres pays mais au moins des contrôles respectueux parce que tant qu’on n’a pas vécu un contrôle non respectueux on ne sait pas forcément de quoi il retourne…

    J'aime

    • pourquoi les asso n attaquent elle pas juridiquement au niveau de la liberté pédagogique qui est dans la loi européenne ?
      isa

      J'aime

      • parce que ce n’est pas simple (pour rappel l’Allemagne interdit l’instruction en famille même si la loi européenne nous y autorise…) et qui dit qu’elles ne vont pas le faire…

        J'aime

      • Bonjour,

        Pour info ka CEDH a refusé d’accéder à la demande de familles allemandes le droit à l’IEF.
        Donc la loi Européenne ne prévaut que sur le papier.
        C’est un leurre, c’est toujours bien de le croire. Ça rassure.

        J'aime

    • c’est justement grâce à toi et ton parcours que je sais que les contrôles parfois se passent mal, mais en toute objectivité, peux-tu m’assurer qu’aujourd’hui toutes les familles qui ajournent le fond parce qu’elles sont dans la catégorie « qui en a beaucoup bavé » ?
      Ce n’est sûrement pas ces familles que je blâme , ne te méprends pas, ce sont pour ce que j’appelle « parasites » qui se sont greffé aux mouvement , sans « vraies » raisons, sans justement en avoir « bavé » mais juste parce que c’était plus facile que de faire face à l’inspecteur et de justifier leur approche pédagogique .

      En ce qui concerne les assos , aujourd’hui ce qui me dérange, c’est qu’elles représentent le monde IEF , que tu en fasses partie d’une asso ou non , c’est pareil , elles nous représentent . Le problème que j’ai noté depuis 15 jours ,c’est que les infos communiquées l’ont été faites « à cause de fuites » , trouves-tu ça normal ?
      Moi non , elles auraient du partager leurs infos avec toute la communauté ief sans attendre . C’est cet individualisme qui m’énerve là , les infos sont distillés au compte-goutte . Alors même si nous n’en faisons pas partie ,en tant qu’adhérent , elles pourraient au moins en temps de crise communiquer un peu plus

      Maintenant , j’ai écris cet article, parce que beaucoup pensent pareil mais n’osent pas le dire par peur des représailles . Un bon coup de pied dans la fourmilière ça ouvre la discussion . Est ce que les assos ce sont demandées ce que les non-adhérents pouvaient penser ? Est ce qu’elles se sont demandées comment on interprétait de l’extérieur ?

      J'aime

      • Pour les assos : elles ont communiqué rapidement après le rendez-vous au ministère dans les associations.
        Le problème c’est que ça part souvent dans tous les sens (et on le voit encore) donc elles font un compte-rendu et essaient en même temps de réfléchir à des actions (moi je n’y bosse plus mais je sais que ça bosse dur…).

        Et vraiment je ne trouve pas que ce soit un coup de pied dans la fourmilière, je comprends que toi de l’extérieur tu t’interroges et même que tu doutes. Le hic c’est que tu affoles aussi et qu’en plus ce billet donne une image négative des assos qui pourtant, oui, agissent…
        N’oublie pas ce n’est pas la première menace et si les autres n’ont pas eu de suite, ce n’est pas pour rien…
        Et si les assos n’avaient rien dit, comment aurais-tu eu l’info ? Avec la conférence de la ministre qui de toute façon n’a pas tenu compte des assos… ne nous trompons pas de responsable…

        A titre informatif aussi il y avait une circulaire avant celle qui est en vigueur, une circulaire rédigée par Ségolène Royal avec un désir très fort de contrôle… les assos se sont battues pour que les tests ne soient pas systématiques et pendant des années c’est aussi grâce à elles que nous avons été nombreux à être entendus…

        J'aime

      • Moi ce qui me choque ce n’est pas que tu doutes, mais que tu écrives un tel billet sur la toile… avec le risque qu’il affole encore plus, avec le risque qu’il ne soit pas lu et que là haut on rigole bien fort en pensant à cette communauté que nous sommes et qui finalement n’a pas l’air d’une communauté quand on lit ton message…

        J'aime

      • Si je le dis ,je ne suis pas la seule à le penser ,premièrement . Ce qui me fait rire , c’est que lors de la consultation même , les assos ont montré que personne ne s’entendaient . Elles ont elles mêmes donné l’exemple
        quand une à proposé un livret et que les autres ont toutes refusé , désolée mais déjà ,elles n’auraient pas du fermer le dialogue ainsi .

        Pour un groupe qui revendique « la liberté » c’est quand même assez dingue , qu’on me dise de la fermer, non ? En gros, on doit soutenir le mouvement etc… et se taire ? Parce qu’en IEF , on veut la liberté de faire comme on veut mais on a pas le droit de dire ce que l’on pense .
        Et bien,pas moi, que ça plaise ou non . Je ne suis pas un mouton, quand le troupeau va dans un sens qui ne me convient pas, je ne suis pas bêtement le mouvement .

        sais-tu que je reçois régulièrement des mails de parents « affolés » parce qu’ils sont persuadés que pour pratiquer l’ief ,il faut obligatoirement faire du unschooling ? Parce que depuis « Etre et devenir  » c’est une vrai cata , les mères sur les groupes non que ça à la bouche .
        Sais -tu que lorsque j’ai dit que mon contrôle c’était bien passé la première fois , je m’en suis pris plein la g*** par ces mêmes mères , il ne fallait surtout pas dire que ça se passait bien parfois ! Et pourtant , 3 ans après, je vois plein de témoignage dans ce sens.

        Aujourd’hui j’en ai marre qu’on me dise quoi penser, quoi faire, comment le faire etc…. le politiquement correcte ça n’a jamais été pour moi, j’ai toujours dit, fait ou écris ce que j’avais envie , cela s’appelle la liberté d’expression .
        Sais-tu enfin qu’en 3 jours avec une autre maman , nous avons contacté TOUT LES DEPUTES de France, pour les avertir de ce qui se passait, alors que nous faisons toutes les deux du formel et que nous sommes les moins impactés par ce décret ?
        Peux-tu en dire autant des parents en informel ? Quand j’ai voulu rameuté du monde une poignée c’est présentée pour le faire , et nous avons fini à 2 .

        Donc oui je critique , oui je continuerai à mettre ce que je pense sur MON blog, qui je pense n’est pas lu par beaucoup de monde .

        J'aime

  5. Je suis d accord avec toi. Mais à ce moment, je serai pour que les enfants scolarisés passent le même test que les enfants en Ief. Il faut être les enfants scolarises n ont pas forcément atteint le live du cycle au on exige aux enfants IEF. Je suis pour une égalité général.

    J'aime

    • ces tests ils les passent dans les évaluations nationales en ce1 et cm2 je crois, mais c’est ce qui en ai fait après qui n’est pas égalitaire . Un enfant IEF n’ayant pas le niveau « théorique » retournera à l’école , mais les 20% qui arrivent en 6ème sans savoir lire correctement, pourquoi on les retirent pas de l’école, clairement l’école n’est pas bénéfique pour eux .

      J'aime

      • As-tu lu les commentaires de mon dernier billet aujourd’hui ? Et cette enseignante qui explique qu’on ne propose pas une évaluation aux enfants scos une semaine après car ils auront oublié… Crois-tu que les petits non scos auront cette chance… Voilà pourquoi il importe d’être unis au-delà de nos doutes : pour les enfants, uniquement pour les enfants…

        J'aime

  6. de nos jours avec les réseaux sociaux ,il est facile de se mobiliser ;de ce fait ,il pourrait etre intéressant de se mettre tous d accord pour faire quelque chose ,que ce soit un refus de contrôle ou autre mais TOUS =25 000 ief 50 000 établissements hors
    isa

    J'aime

  7. Le truc c’est que pour se faire entendre, il faut des représentants. Que puisqu’il ne s’agit pas ici d’un mouvement politique, au lieu d’adhérer à un parti, notre seul solution est d’adhérer à une association. Nous avons de la chance d’avoir plusieurs types d’association, avec des profils et des tendances différentes.
    Non le gouvernement n’invitera jamais tous les parents en IEF pour avoir notre avis. Oui, il utilise des intermédiaires, pour lesquels chaque famille en IEF peut voter. Si tu veux te faire entendre, tu peux créer ta propre association, la construire de façon à ce qu’elle ait suffisamment d’adhérent pour représenter un courant dans l’IEF. Ou alors, tu rejoins une association déjà en place, tu votes, tu participes et tu pourras toi aussi parler en notre nom.

    Car comment le ministère choisirait-ils les familles à rencontre hors assos ? de préférence toute catho pour être sur que les familles musulmanes et athée n’aient pas leur mots à dire ? 50% formel et 50% unschooling (peu importe la réalité du nombre de famille pratiquant l’un ou l’autre) ? Uniquement celle capable de citer le nom du courant auquel elle adhère (Mason, Montessori, unschooling), tant pis pour celle qui mixent un peu de tout ?

    Autre remarque, dans le même billet tu critiques que toutes les assos se ressemblent et qu’elles n’aient pas su se mettre d’accord lors de la consultation…
    Je suis ravie que les assos ne soient pas toujours d’accord, cela permet à chaque famille de trouver celle qui lui convient.
    Imagine un contexte différent. Le gouvernement veut modifier les lois sur la vente de viande. Toutes les assos de bouchers sont invités (et non pas tous les bouchers encore une fois). Certains seront pour le maintien de la viande de cheval, d’autres voudront une facilité pour faire de la viande hallal. Et alors ? heureusement que chacun a le droit de parler et de ne pas être d’accord. Leur désaccord ne sera pas synonyme pour autant de la fermeture de toute les boucheries de France !

    J'aime

    • ce n’est pas d’être en désaccord qui me gène , c’est le fait d’avoir monter ce désaccord ,devant les représentant du ministère . De plus j’estime que cela a fermé la porte des négociations .
      Bien qu’il soit logique de se demander si les négociations auraient été prisent en compte ,mais qui ne tente rien n’a rien .

      Le problème dans ce cas précis, c’est que sans  » entente » entre les principales associations , il serra difficile de lutter . Donc oui , chacune d’elle est différente et c’est très bien, mais là on parle de toutes les familles en ief , pas juste celles qui se reconnaissent à travers une association .

      Je reprends ton image de la loi sur la viande : Leur désaccord ne sera pas synonyme pour autant de la fermeture de toute les boucheries de France !
      oui c’est valable pour les bouchers mais en ief est ce que la guerre avec le ministère est bien judicieuse ? Ne risquons-nous pas, de voir suspendre le droit à l’ief ?

      J'aime

      • Peut-être que l’asso qui a présenté l’objet du désaccord aurait pu en discuter avant la rencontre plutôt que de prendre les autres par surprise, non ?
        Ah mais oui c’est vrai, cette même asso s’est abstenue de participer aux RDV de préparation de la rencontre.

        J'aime

      • et peut-être que les gens pourraient être informés pour pouvoir comprendre . Moi ce que je sais de cette histoire, c’est par une personne adhérente à une asso , qui m’a lâché un peu la même phrase que vous .

        Alors oui , il ne faut pas s’étonner qu’il y ai des malentendus et incompréhensions quand nous n’avons que des bribes d’informations, glanées par ci, par là . Justement cette proposition , j’en ai connaissance que par un seul message sur facebook, qui s’est perdu depuis dans la masse. Aussi étrange que cela paraisse rien n’en fait mention ailleurs .

        Ce que je demande c’est de la transparence, sur ce qui c’est passé , les pourquoi de ce refus, et tiens en parlant de cette réuni de préparation, quel en était les grandes lignes ? Quels étaient les bases, objectifs commun et autres ?
        Encore et toujours du flou ,

        Vous me suggérez, comme on le l’a dit hier : de m’inscrire dans chaque asso pour savoir ce qui s’y dit ? Comme ça j’aurai le son de cloche de chacun et puis je ferai le tri et j’aurai peut-être l’histoire originale ?
        Moi j’appelle ça de l’espionnage !!!

        maintenant j’ai envoyé le même questionnaire à chaque asso , sur ce manque de communication, et un article sera fait ensuite avec les réponses. Si il n’y a pas de réponses, et bien j’en parlerai aussi , mais en ne déplorant plus le manque de communication mais l’absence .

        J'aime

      • Perso je ne te demanderais pas de « la fermer » comme tu dis, tu as le droit le plus absolu de t’exprimer et bien heureusement.
        Néanmoins je te demanderais d’étayer tes propres ce qui est la règle fondamentale lorsque l’on porte des accusations à l’encontre d’une personne ou d’un groupe de personnes et de plus sans les en avertir afin qu’elles puissent user de leur droit de réponse.
        C’est rapide et ça assoit la crédibilité des propos.
        1. Je voudrais les chiffres sur lesquels tu t’es appuyée pour avancer que les ajournements sont responsables du nombre important de familles non contrôlées.
        2, Je voudrais que tu me cites à quel moment où à quel endroit, les associations se sont exprimées pour la suppression définitive des contrôles.
        3. Je voudrais que tu étayes tes propos envers les associations lorsque tu dis qu’elles ne font rien en donnant des exemples précis où elles n’ont pas agit et ont de par cette innaction porté un coup sévère à l’IEF.
        Merci. Bonne Journée.

        J'aime

      • justement mon questionnaire est en route et j’attends les réponses .

        Je vais le redire encore une fois :
        ces conclusions, sont celles d’une personne extérieur aux associations ( toutes confondues) , et je « suppose » ne pas être la seule à n’adhérer à aucune . Donc en lisant ce qui « filtre » je m’interroge ! Maintenant le droit de réponse je l’attends, si tu as des chiffres donne les moi , je les inclurai dans le prochain article
        Parce que hier , j’ai eu un réponse le mouvement d’ajournement ne regroupe que poignée de familles pas plus de 50 ? Je cherche depuis hier d’où est sorti ce chiffre ? J’ai demandé dans mon questionnaire quel était le % des ajournements sur le tiers des enfants non contrôlés.

        Donc j’attends , les réponses maintenant .

        J'aime

  8. Dans un monde de bisounours, tu aurais surement raison, dans la réalité, un contrôle se passe bien… jusqu’à ce qu’il se passe mal, ta parole contre celle d’un inspecteur, qui te dit BLANC très clairement sans ambiguïté possible à l’oral, et t’écris un mois et demi après NOIR, sans ambiguïté non plus. Et tu fais quoi alors ? Tu pleures ? Tu mets la queue entre les jambes, tu amènes ton gosse à l’abattoir, euh pardon, l’école ?
    Et bien grâce aux méchantes associations, j’ai pu prendre connaissance de certains de mes droits que j’ignorais, j’ai pu me défendre, et l’EN du haut de sa sainte mission, ne m’a pas répondu, n’a pas appliqué le droit qu’elle devait, elle m’a juste dit que finalement, les inspecteurs ne sont plus dispos pour un second contrôle, qu’elle me contactera ultérieurement, n’a absolument pas mentionné ma lettre dans ce courrier de report. Crois-tu vraiment que ce courrier de report est sincèrement motivé par un inspecteur tout à coup trop occupé, ou par un inspecteur qui ne tenait pas à voir apparaître sur le rapport de mon enfant mon droit contradictoire qui expliquait comment cela s’était VRAIMENT passé ? Je te laisse y réfléchir, mais on ne peut juste se contenter de miettes, quémander le droit d’exister, non, quand j’ai choisi l’ief, j’ai pas signé pour un contrôle, moi, j’ai signé pour que mes enfants aient une vie heureuse et épanouie, et le gouvernement nous a mis ce collier de rappel, nuance !

    Aimé par 1 personne

    • nous ne sommes pas du même avis alors, en choisissant l’ief , en me renseignant j’ai pu lire que pour le faire il fallait
      – 2 déclarations (marie et EN)
      – 1 contrôle par an de l’EN
      – 1 contrôle tout les 2 ans de la mairie

      C’est le contrat , qui est fixé qu’on le veuille ou non . Donc en choisissant l’ief, j’ai approuvé tacitement les conditions . Tout comme quand tu mets ton enfant à l’école, tu t’engages à le mettre tout les jours parce que l’instruction est obligatoire et donc en choisissant ce mode d’instruction, tu te soumets aux conditions de ce mode .

      maintenant je ne critique pas les actions des associations, je sais pertinemment qu’elles aident des familles, mais là on est dans le flou . Sur cette consultation, ce qui s’y est dit, passé , sur les actions en cours etc…. on ne sait rien de rien . C’est simple les gens hors association, ne savaient même pas qu’il y avait une consultation . Ce n’est visiblement pas un souci de logistique puisque par la suite , il y a eu des communiqués pour relaté la dite consultation, donc j’estime qu’il était sûrement possible d’en informer les gens ?

      Où alors c’était « secret » , classé confidentiel peut-être ?

      J'aime

  9. Hé oui, c’est la dure ambivalence. D’un côté, on veut bien des assos quand elles vous fournissent les textes de loi (« On prendra soin d’imprimer les textes de loi relatifs à l’ief . On les trouve facilement sur les sites des associations et divers blogs », https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/2016/02/21/comment-sy-prendre-si-linspecteur-est-plutot-pas-commode/ ), et de l’autre, on les prend comme un tout homogène, entre elles et en interne. Ce que vous relevez est une question débattue en interne depuis très longtemps. Certaines assos n’arrivent tout simplement pas à la même conclusion que vous.
    Et pour ma part, parent et membre associatif, je suis dans l’association qui arrive aux conclusions qui me conviennent (la défense du droit à l’ief complet, le droit à une diversité réelle).
    Ce qui me fait au passage relever un élément assez courant : « les assos » contre « les parents ». C’est comme si les assos n’étaient pas composées de parents bénévoles. De même pour les groupes d’ajournement. Ils ne sont composés que de familles.
    Que le positionnement et l’action de ces familles ne vous conviennent pas, c’est une chose. Mais le fait est qu’elles sont à présent suffisamment nombreuses pour faire poids.
    De même que les recours (à l’amiable ou au tribunal) sont le fait de familles, soutenus par d’autres familles certes, directement ou via les services juridiques associatifs (donc encore des familles), mais ça reste des démarches de familles, pas « des assos ».
    Ce qui vous gène, ce n’est pas le positionnement « des assos » ou « des groupes d’ajournement », mais celui des familles qui les composent (et se sont regroupées pour porter une voix commune).
    Le reste, c’est une question d’objectifs et de choix tactiques, de compromis ou compromissions, de l’inspecteur sur qui on tombe, etc. Bref, des choses très courantes sur tous les sujets du monde sur lesquels il a finalement été légiféré ou non.
    La grande particularité de l’instruction en famille est que l’Education nationale est à la fois « juge et partie », et que le ministère semble tenter de préparer les textes non pour une plus grande justice, mais pour se simplifier la gestion administrative. Il y a un texte pas mal de Bernard Collot sur le sujet : http://education3.canalblog.com/archives/2016/06/11/33947609.html
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  10. Bonjour
    Je découvre, j’adore, je m’échine à penser comme vous de mon côté et je semble passer pour une folle, voir maltraitante parfois car nous avons fait le choix avec les enfants d’avoir une instruction somme toute classique dans les matières principales pour permettre à nos enfants de poursuivre leur chemin correctement. Nous avons par contre connu l’école, choisi nos méthodes, cours, livres, et tout ce qui va autour tous ensemble. Je n’ai rien contre les contrôles et partage bien votre avis: il faut réformer pour être plus précis dans le processus et chacun devra faire des concessions… au plaisir d’échanger! Merci pour ce regain d’énergie ce matin

    J'aime

Les commentaires sont fermés.